Motegi, Moto3, QP : le « time attack » accouche d’une souris, « Lucky Boy » Fenati en profite !



Avant de s’élancer pour la séance qualificative du Grand Prix du Japon, les choses paraissaient assez claires puisqu’il y avait un homme à battre.

Cet homme était bien entendu Niccolo Antonelli et ses trois meilleurs temps lors des trois séances d’essais libres.

Pourtant, après une première salve d’essais, c’est Hiroki Ono, le régional de l’étape qui venait prendre le meilleur temps.

Sa joie n’était toutefois que de courte durée puisque l’inévitable Antonelli venait lui reprendre son bien avec un chrono en 1.56.905.

A la mi-séance, Oliveira et Binder se rendaient la pareille et coup sur coup s’emparaient de la seconde place. Mais à 20 minutes de la fin, c’est Livio Loi qui prenait la seconde place de la séance.

Les cartes étaient ensuite encore redistribuées par Fenati et Navarro qui venaient s’établir à la première et seconde positions et par Bastianini et Kent qui venaient se coller derrière Antonelli pour clôturer le top5.

Loi, Oliveira, Binder, Bagnaia et Ono complétaient alors le top 10 avant un « time attack » qui s’annonçait de toute beauté vu l’état de forme des forces en présence. Pourtant, ce time attack qu’on attendait avec impatience allait accoucher d’une souris !

Les choses débutaient plutôt mal pour Fenati puisqu’il partait à la faute dès son premier tour lancé au virage 5.

Et la séance continuait à se gâter pour les italiens puisqu’à la surprise générale, c’est Antonelli, meilleur chrono des trois séances d’essais libres, qui perdait le contrôle de sa machine, également au virage 5.

Malheureusement pour le spectacle, seul un pilote allait améliorer significativement son chrono.

En effet, Oliveira passait de la septième à la seconde place. Jorge Navarro restait sans réponse et se voyait redescendre d’un cran (3ème).

Pour le reste, les choses évoluaient peu et Romano « Lucky Boy » Fenati conservait sa pole position malgré sa chute.

Bastianini s’élancera de la cinquième position, tandis que son rival et favori pour le titre, Danny Kent, lui emboîtera le pas à la sixième position.

Quant à la troisième ligne, elle sera constituée par Isaac Viñales, Jakub Kornfeil et Livio Loi qui confirme ainsi un excellent weekend.

Côté français, on regrettera la dix-neuvième place d’Alexis Masbou et la vingt-huitième de Jules Danilo.

Fabio Quartraro ne s’attendait pas à grand-chose pour son retour et comme de fait, les choses ne sont pas simples pour le Français qui prend la vingt-neuvième place.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de