Motegi, MotoGP, QP : Lorenzo d’un souffle devant un Rossi retrouvé



Alors que la quatrième session d’essais libres était censée nous donner une vue un peu plus claire sur le rythme des différents protagonistes, elle commençait pourtant bien mal.

En effet, alors qu’on arrivait au tiers de la séance, Alex De Angelis perdait le contrôle de sa machine entre les virages 9 et 10.

Le San Marinais restait alors allongé sans mouvement à côté de sa machine et il ne fallait pas être devin pour comprendre que les choses étaient graves.

Il était soigné pendant une vingtaine de minutes sur le circuit avant d’être emmené à l’hôpital.

A l’heure actuelle, on sait juste qu’il a quitté la piste par hélicoptère en étant conscient. Il se dit également qu’au moment de quitter le circuit, il parlait et bougeait les jambes.

Du côté de la piste, si Lorenzo s’est une fois de plus montré le plus rapide, son équipier, Valentino Rossi, s’est sensiblement rapproché puisqu’il terminait la session avec 175 millièmes de retard sur l’Espagnol mais aussi et surtout avec un rythme intéressant.

Marquez prenait la troisième position mais semblait une fois de plus souffrir au guidon de sa RCV.

En Q1, c’est Viñales et Redding qui rentraient au stand après la première salve avec les places qualificatives pour la Q2 et c’est aussi eux qui sortaient vainqueurs de la séance de rattrapage même si Nakasuga et puis surtout Stefan Bradl leur offraient quelques frayeurs.

La Q1 débutait dans la foulée et dès les premiers tours de roue, on apercevait Valentino Rossi qui sortait derrière Jorge Lorenzo.

Le choix semblait être le bon puisqu’il signait deux tours de belle facture pour s’installer confortablement en tête à l’issue du premier run avec 423 millièmes d’avance sur Andrea Iannone.

Marquez pointait à la troisième position, Pedrosa à la quatrième et Jorge Lorenzo à la sixième juste derrière Andrea Dovizioso tandis que Bradley Smith installait sa M1 dans le gravier japonais.

Mais les choses évoluaient encore dès le retour de Lorenzo sur la piste puisqu’il battait subitement le record du tour en se montrant 232 millièmes plus rapide que son équipier.

Pendant ce temps, Bradley Smith en profitait pour nous gratifier de sa troisième figure de la journée, la seconde de la session.

Lorenzo rentrait au stand pour un troisième run et les évènements allaient lui donner raison car ni Marquez, ni Rossi ne baissaient les armes.

Marquez d’abord venait chatouiller le chrono pour ravir la seconde place à Rossi.

L’Italien ensuite et dans la foulée, affolait les fans nippons en pointant en rouge à chaque secteur. Il passait le drapeau à damiers avec le meilleur temps.

Mais si tout le monde le voyait en pole, c’était sans compter sur Jorge Lorenzo qui, malgré un retard au premier secteur, arrachait la pole avec 81 millièmes d’avance sur Valentino Rossi.

Dovizioso, Iannone et Pedrosa complètent la seconde ligne, Aleix Espargaro, Cal Crutchlow, Bradley Smith la troisième tandis que Viñales, Espargaro et Redding ferment la marche.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de