Motegi : le bal des ailerons continue chez Ducati !



Depuis leur apparition, nous suivons ici l’évolution des ailerons des Ducati. Pour ceux qui arriveraient en cours de séance, le leitmotiv reste toujours le même; toujours plus gros, plus larges, et plus nombreux!

Cette tendance à l’expansion n’est pas remise en cause à Motegi, où une nouvelle version de ces winglets est apparue en FP4; utilisation des winglets biplans larges sur les flancs (grâce au carénage resserré), mais aussi apparition de winglets « type Yamaha » sur la partie dénommée « tête de fourche ».

Un véritable monstre, au sens fascinant du terme !

Pour expliquer quels sont les avantages procurés par ces appendices aérodynamiques toujours de plus en plus nombreux, écoutons Gigi Dall’Igna qui s’est confié au micro de MotoGP.com; il semble bien que Ducati ait trouvé là quelque chose, et pas seulement pour contrer la tendance au wheelie…

Gigi Dall’Igna : « la raison principale est l’anti-wheelie. D’une façon générale, avec les winglets, vous pouvez augmenter la déportance de la moto, donc l’anti-wheelie est une des raisons pour lesquelles nous avons mis des winglets sur la moto. Ce n’est pas la seule, nous pouvons aussi  augmenter légèrement l’appui au freinage et donc la capacité de freinage de la moto. Ce n’est pas comme n voiture, car en voiture le pilote est dans la même position tout long de la piste, alors qu’ne moto, le pilote est une des éléments fondamentaux de l’aérodynamique de la moto, et donc nous devons le prendre en considération quand nous étudions les winglets, et donc les dimensions et la forme sont un peu différents de ce qui ce fait en automobile, mais le concept est plus ou moins le même.

Tout est un compromis. Si vous réduisez le problème du wheelie,  vous pouvez modifier quelque chose sur le set-up de la moto pour gagner quelque chose dans un autre domaine.  Vous pouvez utiliser l’efficacité en accélération apportée par les winglets et changer le set-up pour avoir quelques autres bénéfices dans quelques autres domaines. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de