[CP] Thomas Lüthi (2e) impressionne à Motegi



Seul le tout fraîchement couronné champion du monde Moto2 Johann Zarco – le Français s’est assuré de son titre vendredi, après le renoncement de son prédécesseur Esteve «Tito» Rabat, blessé à l’entraînement il a quelques jours – a eu raison de Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten) lors des essais qualificatifs du GP du Japon, sur le circuit de Motegi. Cette course, dont le départ sera donné à 5 h 20 dimanche matin en heures suisses, devrait permettre au vainqueur de l’an dernier de se battre encore pour la victoire; Zarco et Lüthi sont non seulement les deux plus rapides au Japon, ils sont aussi les plus réguliers dans la performance. Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten) a raté de peu le top 20 des qualifications et s’élancera dimanche matin de la 22e place de la grille, avec à ses côtés le jeune Australien Joshua Hook (Technomag Racing Interwetten), qui remplace Dominique Aegerter et qui découvre le pilotage d’une Moto2. Bilan de cette journée avec Frédéric Corminboeuf, le patron de CGBM Evolution, la société propriétaire des deux teams suisses: «Cela fait du bien de se retrouver dans un parc fermé, donc sur la première ligne, un samedi en fin de journée. Tom et le nouveau champion du monde ont dominé ces deux journées d’essais, il a le rythme et la régularité. Avec un bon départ, je suis certain que Lüthi va se battre pour la victoire. Robin s’approche du top 20, c’est ce qu’on lui demande; ce qui est plus ennuyeux, c’est cette impression qui est toujours en moi: il a le potentiel pour faire beaucoup mieux. Ensemble, nous devons trouver comment provoquer un déclic bienfaiteur. L’autre très bonne surprise, ce sont les performances en crescendo de Josh; quand on sait que ce garçon n’avait jamais piloté une Moto2 avant vendredi matin, c’est étonnant. La collaboration avec Gilles Bigot et Mathieu Grodecoeur, ses responsables techniques, se passe très bien. Hook est à l’écoute, il comprend, il sait que cette course et la suivante, dimanche prochain à Phillip Island, sont d’excellentes occasions de se faire remarquer.»

Il a dit…

Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten, 2e): «Bien sûr que je me serais bien vu en pole position, mais ce qui me plait le plus, aujourd’hui, c’est mon rythme. Pendant la séance qualificative, j’ai aligné les tours, je peux attaquer comme je l’entends, ma moto fait à nouveau tout ce que je veux. Je n’ai plus connu de telles sensations depuis Mugello, en juin dernier; je sais que c’est après ce GP d’Italie que nous avons perdu pieds. Je n’étais pas blessé, je m’entraîne plus que jamais, mais pour différentes raisons, cela ne fonctionnait plus au meilleur niveau. Là, nous avons retrouvé la voie et j’ai aussi toujours plus d’expérience avec la Kalex. Je n’ai pas encore étudié en détails les différents chronos de chacun, mais je devine que les chiffres parlent pour Zarco et pour moi; d’ailleurs, dans le parc fermé après la qualification, je lui ai proposé qu’on aille fêter son titre ce soir, j’étais même prêt à lui payer la première bouteille! Il n’est pas tombé dans le piège et a accepté… mais pour ce dimanche. Après la course!»

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de