Motegi, Moto3, Course : Antonelli intouchable, Kent patiente…



18° dans l’air, 22 sur la piste, un ciel très bas et seulement 13 tours à négocier : le décor a changé de manière radicale sur le circuit de Motegi lorsque les Moto3 prennent place sur la grille de départ de la 15ème course de la saison.

Pour la première fois, Romano Fenati installe sa KTM sur la première place de la grille mais l’enjeu est ailleurs. Après la couronne Moto2 vendredi, le titre Moto3 pourrait trouver preneur en la personne de Danny Kent à l’arrivée de ce Grand Prix du Japon. Pour ce faire, le Britannique doit inscrire 20 points de plus que son plus proche rival au championnat, Enea Bastianini.

Une question se pose : le « coup » d’Indianapolis est-il jouable ? Un pilote va-t-il prendre le pari de partir en pneus slicks ? Cela parait moins probable qu’aux Etats-Unis car même si la pluie s’est arrêtée, l’épreuve ne durera que 13 tours… Au moment de lever les couvertures chauffantes, on devine que toutes les équipes sont arrivées à la même conclusion. Tout le monde en pneus pluie, advienne que pourra…

Antonelli prend le meilleur départ devant Oliveira. Bastianini 3ème est dépassé par Livio Loi avant la fin du premier tour. Le Belge règle ensuite son compte à Oliveira pour assurer la poursuite du leader. Un rôle que lui conteste Hiroki Ono, très en verve à domicile;les 2 hommes s’échangent la 2ème place, et pendant ce temps, Niccolo Antonelli en tire profit pour creuser un écart de près de 3 ». Kent est 16ème. 

3 tours couverts et Ono en fait trop; le japonais chute. Fenati et Masbou aussi. L’Italien a la réputation d’être un pilote du dimanche. Avec sa pole samedi, le pilote de l’équipe Sky est sans doute en plein décalage horaire… Il repart néanmoins 31ème.

La figure de Ono a refroidi les ardeurs de Livio Loi, dépassé par Miguel Oliveira. Le jeune Belge ne reproduira pas sa performance d’Indianapolis. Au contraire, il ajoute son nom à la liste de ceux qui ont chuté.

Antonelli continue de creuser l’écart sur Oliveira désormais 2ème isolé. Brad Binder et Isaac Vinales se retrouvent au coude-à-coude pour la 3ème place, au sens propre. Nouvelle chute, cette fois c’est Lorenzo Dalla Porta qui finit à terre.

Danny Kent remonte, lentement. Le représentant de l’équipe Leopard passe Karel Hanika pour s’emparer de la 11ème place. Un tour plus tard, il se débarasse de Tatsuki Suzuki pour entrer dans le top 10. Mais Hanika n’est pas décidé à se laisser faire et dépasse Kent… L’anglais se retrouve obligé de batailler avec le Tchèque et McPhee, parti 24ème. Manifestement, le titre ne sera pas célébré au saké.

Alors qu’il forçait pour réduire l’écart sur Oliveira, Brad Binder part à la faute à 3 tours du but. Le Portugais a lui-même réduit son déficit sur le leader Antonelli mais l’Italien conserve encore 2″ d’avance.

Pour l’honneur, Kent poursuit son effort. Il reste 2 tours à parcourir et c’est désormais Enea Bastianini,7ème, qui se présente dans le viseur de l’Anglais. Isaac Vinales chute mais repart si vite qu’il ne perd qu’une place, le voici 4ème.

On entre dans le dernier tour, il reste une seconde d’avance à Niccolo Antonelli qui conserve l’avantage sur Oliveira. Kent passe Bastianini. A défaut d’être couronné, le patient anglais voit son avance augmenter encore au championnat avant de se rendre en Australie.

Antonelli obtient sa 2ème victoire en Grand Prix devant Miguel Oliveira et Jorge Navarro qui a hérité de la 3ème place suite à la faute d’Isaac Vinales, finalement 4ème.

Khairuddin termine 5ème devant Danny Kent. Le Britannique n’a plus besoin que d’un point pour succéder à Alex Marquez.

Belle course du rookie Tatsuki Suzuki (team CIP) qui finit 13ème, alors que Jules Danilo franchit la ligne d’arrivée en 19ème position.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de