Australie, conférence de presse pré-évènement : Valentino Rossi.



Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa, Jack Miller et Danny Kent étaient présents à la conférence de presse pré-évènement à Phillip Island.

Nous vous proposons ici une traduction de l’intégralité des réponses d’un Valentino Rossi paraissant plutôt détendu et confiant, mais réaliste.

18 points, la situation ne change guère de course en course…

Valentino Rossi: « Oui, c’est très dur et très long. Depuis le début de la saison, on se dispute point après point. C’est bien pour tout le monde, c’est une bonne motivation mais c’est aussi difficile de rester concentré et d’essayer de toujours donner le maximum, d’améliorer la vitesse et le niveau.
18 points peuvent être une bon avantage mais aussi peuvent devenir un tout petit avantage. Nous avons (encore) trois courses et j’aime beaucoup cette piste. J’y ai toujours eu de bons résultats et de super souvenirs dans le passé mais, comme toujours, tous mes adversaires sont très forts et en particulier Jorge qui est très rapide ici. Donc, à partir de demain matin, on débutera une nouvelle bataille. Les essais seront très importants pour arriver à être prêt  pour la course de dimanche car Phillip Island est toujours piégeux pour trouver les bons réglages et le bon équilibre de la moto. Et aussi la météo, car elle est ici très importante; elle change de nombreuses fois, elle est aujourd’hui fantastique mais tout le monde a regardé et elle va devenir plus froide. On espère une course sur le sec mais il y a aussi le vent qui est toujours fort, donc avec de bonnes conditions, c’est l’une des meilleures pistes de l’année, mais avec un mauvais temps, c’est très difficile. »

Le championnat va se jouer entre Jorge et vous mais il y a d’autres facteurs, comme Dani…

Valentino Rossi: « Cette année en MotoGP, on peut avoir 6 pilotes pour la victoire ou, au moins, pour le podium. Il est très difficile de faire le moindre calcul car, par exemple, Pedrosa est revenu très fort à Motegi et m’a battu, tout comme dans le dernier tour à Aragon, et j’ai perdu 4 points supplémentaires par rapport à Jorge. A Motegi, il a pu gagner mais il y a aussi Marquez et les 2 Ducati qui sont très forts, donc vous devez être à 100% sinon vous perdez beaucoup de points. »

C’est le plus haut niveau et la saison la plus difficile…

Valentino Rossi: « Oui, sans doute, oui. C’est possible. Chaque année est une histoire (différente ) mais celle-ci est la plus équilibrée et c’est encore complètement ouvert à 3 courses de la fin. Donc, oui, c’est la plus difficile. »

Comment sont les relations entre les deux pilotes Yamaha?

Valentino Rossi: « Nous sommes très heureux pour votre intérêt (rires). Nos avons un carnet intime secret sur nos relations (rires) et nous le gardons secret jusqu’à la dernière course (rires).
Non, vous savez, c’est toujours difficile quad vous vous battez pour le championnat et vous avez parfois des moments difficiles, mais je pense que c’est normal.
On a l’habitude de rester ensemble dans le team et on est aussi très concentré sur notre propre travail. En même temps, il y a du respect, des deux côtés. Je pense donc que c’est une bonne situation mais, bien sûr, nous sommes maintenant de forts concurrents et la bataille est difficile. C’est normal. »

Avez-vous des nouvelles d’Alex et considérez-vous Motegi comme un circuit dangereux?

Valentino Rossi: « J’ai d’assez bonnes nouvelles d’Alex car un de mes amis lui a parlé personnellement. Il est ok, il parle, la tête est ok, il a  encore des problèmes car le crash était très mauvais. Ils ont parlé du temps pour guérir et être à 100%, car c’est le plus important. Biens sûr, c’est une période très dure et difficile pour Alex, également parce qu’il est au Japon alors que je suis sûr qu’il voudrait rentrer. Il doit rester là et ce n’est pas facile. Ce sera peut-être long avant qu’il ne se rétablisse à 100% mais l’important est qu’il puisse courir à nouveau.
Demain, on parlera bien sûr à la commission de sécurité, car Alex a chuté à un endroit où il est très difficile de s’attendre à une grosse chute. Il est tombé à l’intérieur d’une sortie de virage. Normalement, on (la commission) est concentré sur l’extérieur. Mais avec ce genre de motos, avec cette puissance, il est parfois difficile de comprendre où la moto va aller. On en parlera demain car Motegi a bien sûr toujours des rails très proches de la piste dans les lignes droites. Là où Pol Espargaro est tombé, c’était aussi très dangereux.  Demain, on parlera aussi avec les autres pilotes, car en temps normal, Motegi est assez sûr, mais il y a quelques endroits qui peuvent être dangereux, comme celui où Espargaro a chuté mais surtout De Angelis. »

Vous avez 8 victoires ici. Qu’est-ce qui vous rend si fort ici?

Valentino Rossi: « C’est difficile… J’aime la piste, et c’est important. J’y ai aussi beaucoup d’expérience car j’y ai couru de nombreuses fois. Le tracé est bon, il est très rapide, et c’est un de mes favoris dans la saison, mais je pense que chaque pilote l’aime. Mais cela dépend; cela change chaque année et, dans le passé, je n’ai pas toujours été très fort ici. Cela dépend aussi beaucoup du travail durant les essais. »

Cette année, vous n’êtes pas le plus rapide. Selon vous, pourquoi êtes-vous en tête?

Valentino Rossi: « Je suis habituellement très régulier. Lors des deux dernières années, nous avons beaucoup amélioré la façon de travailler et les réglages de la moto, donc j’ai toujours été plus ou moins compétitif pour les courses. je peux donc piloter au maximum, penser à la course et faire de bons résultats. Je suis assez solide sous la pluie puisqu’o a fait deux courses sous la pluie et j’y étais plutôt solide. Voilà, à cause de tout cela. Mais rien n’est terminé et le meilleur pilote sera celui qui aura gagné à Valencia. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de