Phillip Island, MotoGP, FP3 : Session soporifique avant une explosion finale !



Lors de la première journée d ‘essais, la météo locale ne s’était pas trompée dans ses prédictions. Aujourd’hui, elle nous annonce 90% de chances que la piste reste sèche, et si les températures restent très fraiches, elles sont habituelles sur ce circuit à cette période de l’année, tout comme le vent permanent.

A l’inverse des pilotes Moto3, les pilotes MotoGP ont pu profiter d’une FP2 entièrement sur le sec et améliorer ainsi notablement leurs chronos du matin. Ils ont d’ailleurs tourner plus vite que l’année dernière dans la même séance mais devront néanmoins encore améliorer leurs chronos pour être dans la même dynamique.

Au combiné, on a noté que Valentino Rossi, travaillant en pneu arrière usé, n’apparaissait qu’en 9ème position; une situation que le leader du championnat devra rétablir assez vite pour ne pas risquer de devoir passer par la QP1… 

FP1/FP2 2015 : 1.29.383 par Marc Marquez, devant Lorenzo, Vinales, Iannone, Crutchlow et Pedrosa.
FP3 2014 : 1.29.157 par Jorge Lorenzo (17°/27°)
Meilleur tour du circuit: 1.27.899 par Jorge Lorenzo en 2013 (25°/38°)
Course 2014 (16°/29°) : Rossi, Lorenzo, Smith, Dovizioso, Barbera, Bautista, Redding.

En moins de 5 minutes, Valentino Rossi se met donc à l’abri d’un éventuel passage en QP1 en se portant à la 6ème place provisoire, à une demi-seconde du meilleur temps établi par Marc Marquez hier. Il est d’ailleurs le seul pilote du Top 15, avec Andrea Dovizioso, à avoir amélioré son meilleur chrono à la fin du premier run.

Il ne se passe ensuite plus grand-chose, ce qui nous laisse le temps de constater que les deux pilotes Yamaha utilisent maintenant les winglets ce qui leur permet de faire monter leur pneu avant en température.
Mario Meregalli nous informe que Valentino Rossi, qui, au contraire de Jorge Lorenzo, n’a pas utilisé les ailerons hier, préférait d’abord trouver de bons réglages avant de les employer. Autre différence entre les deux prétendants au titre, Jorge Lorenzo utilise des protections thermiques en carbone pour garder ses disques en température, Valentino Rossi, non.

A la mi-séance, le ciel se dégage peu à peu et il fait maintenant 15° dans l’air, 20° au sol, ce qui permet aux pilotes de prendre leur marques avant l’emballage final.
Lors de ce dernier, Marc Marquez améliore d’un coup en 1.29.081 alors qu’il ne paraît pas avoir de pneu avant Soft. Andrea Dovizioso fait son apparition en 8ème position alors que Scott Redding pointe le bout de son nez à la 6ème place et que Cal Crutchlow rentre en première ligne.

Tout cela repousse apparemment Aleix Espargaro et Bradley Smith en QP1 mais le Britannique sauve in-extremis son passage direct en QP2 dans son dernier tour lancé.

Loris Baz et Mike Di Meglio terminent 20 et 21èmes.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de