Sepang, Moto2, FP1 : Folger et Zarco, seuls au monde !



Depuis notre message d’alerte, les choses se sont incontestablement améliorées à Sepang. Du moins, en ce qui concerne les conditions atmosphériques, car l’onde de choc du séisme volontairement déclenché par Valentino Rossi, et dont vous pouvez lire les dernières précisions sur le site officiel, agite évidemment encore le paddock des GP et les réseaux sociaux…

En attendant les probables secousses secondaires, le ciel d’un blanc laiteux occulte quasi complètement un timide soleil rougeoyant, la visibilité est comprise entre 1000 et 1500 mètres, et les températures sont de 31° dans l’air et 37° sur la piste.

Avec un titre déjà attribué à Johann Zarco depuis Motegi et Esteve Rabat rentré chez lui pour se soigner, le suspens se focalisera sur les vainqueurs possibles de cette seule course et, éventuellement, sur la prolongation des statistiques uniques du pilote français dans la catégorie.  

Voici les principales références de la catégorie. 

FP1 2014 : 2.08.048 par Johann Zarco (31°/43°)
Record de la piste : 2.06.962 par Pol Espargaro en 2012 (31°/40°)
Course 2014 : Vinales, Kallio, Rabat, Zarco, Aegerter et Simon (34°/55°).

Les MotoGP viennent de montrer que la piste semblait plus lente au fur et à mesure de l’élévation des températures; en sera-t-il de même en Moto2? C’est apparemment ce que semble pense Mika Kallio, futur pilote d’essais Ktm MotoGP, qui marque les premières minutes de cette séance par un « déjà rapide » 2.08.743 avant que Takaaki Nakagami n’améliore pour un dixième.
Les hostilités sont donc d’emblée déclenchées et Johann Zarco prend nettement la tête provisoire des opérations en 2.07.768, plus d’une demi-seconde devant Kallio, Luthi, Folger, Shah, Nakagami, Rins, Simon, Marquez et Pons à la fin du premier run.

Simone Corsi effectue une très belle progression dans les minutes suivantes mais les chronos de tête ne bougeront pas vraiment avant le rush final.

A l’entame de ce dernier, Tom Luthi et Jonas Folger lancent une première offensive contre la position française. En vain; le pilote français conserve son no man’s land d’une demi-seconde.
Pourtant, lors d’une ultime tentative, le pilote AGR réussira son coup et rejoindra Johann Zarco sur son île.

Xavier Siméon termine 19ème, Louis Rossi 21ème et Robin Mulhauser 27ème.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de