Rossi, Marquez et Lorenzo…le jour après!



Hier, en conférence de presse, Valentino Rossi a déclenché un mini séisme sur Sepang en déclarant en conférence de presse, qu’à Philip Island, Marc marquez avait cherché à avantager Jorge Lorenzo. 

Aujourd’hui, la pression était un peu retombée et les trois principaux intervenants ont livré leurs sentiments à tête reposée à nos confrères de GPOne qui, une fois de plus, font un travail remarquable à l’autre bout de la terre.

Nous vous les livrons bruts, sans exprimer notre opinion histoire d’éviter les foudres des uns et des autres.

Marquez

Marc, que pensez-vous à froid ce qui est arrivé hier?

Je suis toujours surpris, comme tout le monde. Je respecte Valentino et je continuerai à le faire, je comprends sa situation: il se bat pour un 10e titre, il en est proche et sait à quel point Jorge va fort. Comme tout le monde, il se sent la pression .

Ses mots ont changé votre attitude?

Je préfère rester en dehors de cette bataille, le défi est sur la piste entre lui et Lorenzo. Je vais faire ma course, comme toujours, comme à Phillip Island. Il se peut que pendant la course je me retrouverai parmi eux, mais la même chose peut arriver à Pedrosa ou à Iannone. Cela pourrait favoriser Rossi ou Lorenzo, mais ni l’un ni l’autre n’est un équipier à aider.

Comprenez-vous le pourquoi de la colère de Rossi?

Je ne sais pas, peut-être que c’est une nouvelle stratégie (rires). Je sais juste qu’en Australie, j’ai pris quelques gros risques, j’ai fait ma course. Seul Valentino connaît la réponse. Je pense qu’il est assez fort pour battre Jorge sur la piste.

Vous aviez déjà eu aucun signal avant la conférence d’hier?

Après la course à Phillip Island, nous avons parlé, il m’a demandé pourquoi j’avais ralenti à un certain point, mais c’était une conversation tranquille. J’ai seulement géré mes pneus et ma course.

Vous êtes en colère après la conférence?

Non, c’est clair que c’est une stratégie et qu’il est très bon avec les mots. Je ne comprends pas, parce qu’il suffit que Valentino arrive devant ou tout juste derrière Lorenzo pour remporter le titre.

Vous rappelez-vous quand vous lui avez demandé son autographe?

A Barcelone, en 2008, et je ne pensais jamais à ce moment-là que je pourrais me battre en MotoGP avec lui. Je continue à l’admirer et à le respecter, c’est peut-être le plus grand pilote de l’histoire.

Rossi

Marc se dit surpris par vos déclarations

Marc dit qu’il était surpris? À mon avis, ce n’est pas vrai. Et puis j’ai déjà tout dit, je n’ai rien à ajouter. Il a aussi dit que pour gagner je devais juste arriver devant Jorge ou juste derrière? Je dirais que je le savais déjà.

Valentino, après avoir fustigé Marquez, vous avec encore confiance en lui?

En fait, je ne sais pas, je prenais un risque, mais je ne pouvais pas me taire. Peut-être que mes paroles auront un effet positif, peut-être négatif, mais au moins maintenant j’arrive à dormir la nuit.

C’est important, étant donné que vous pouvez mettre un terme au Championnat ce dimanche …

Je ne pense pas que ce sera si facile. Si j’avais battu Lorenzo en Australie, j’aurais eu une chance mais maintenant, je ne pense pas.

C’est une lutte serrée comme jamais auparavant …

La dernière fois que je me suis retrouvé dans une situation similaire c’était en 2006 et j’ai perdu. Mais dans ce cas, j’avais rencontré beaucoup de problèmes que ce soit avec les pneus, le moteur et les chutes, j’avais récupéré 45 points sur Hayden et j’étais le plus rapide. Maintenant, le défi est beaucoup plus difficile, la différence se fera sur les détails, des petits épisodes.

Lorenzo

Jorge, la bataille fait rage autour de vous

Je ne pense pas que certaines choses affectent notre performance. Nous sommes tous des pilotes expérimentés, quand on est en piste on oublie certaines questions.

Cependant, hier, Rossi  a fait un fameux remue-ménage.

C’est clair que c’est une stratégie pour influencer Marquez et Iannone. Toutefois, il a attaqué Marquez pour une tactique de course qu’il a utilisé à plusieurs reprises dans sa carrière. Je pense que Marquez a seulement couru pour lui-même, si il voulait m’aider il ne m’aurait pas dépassé.

Valentino n’a pas joué une bonne carte ?

Je ne sais pas comment réagira Marc, mais avec de telles accusations il pourrait obtenir l’effet inverse que celui prévu. Si c’est à moi que c’était arrivé, ce serait ainsi. D’un côté je suis surpris, parce que d’habitude il est très intelligent dans le choix de ses stratégies.

C’est un signe de faiblesse ?

S’il avait la vitesse pour gagner les deux dernières courses il ne serait pas si inquiet. Je ne pense pas que certaines attaques peuvent affecter un pilote, avec moi ça aurait marché quand j’avais 20 ans mais plus maintenant que j’en ai 28. Je pense que c’est la même chose pour Marc, il va continuer à pousser pour gagner.

Dimanche, ce sera la première balle de match en faveur de Valentino.

Je crois toujours qu’il a une meilleure chance que moi de gagner le titre, mais je sais que j’ai un bon rythme et j’espère continuer comme ça. Aujourd’hui, j’ai bien travaillé. Je suis rapide avec les deux pneus neufs et usagés, mais c’est toujours difficile de comprendre le rythme de ses adversaires.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de