Sepang, MotoGP, FP3 : Lorenzo montre ses muscles



Les conditions étaient parfaites pour faire un temps historique, Jorge Lorenzo n’a laissé à personne d’autre le loisir d’établir une nouvelle référence sur le circuit de Sepang. Une performance d’autant plus savoureuse pour le Majorquin que Valentino Rossi semble toujours en déficit de performance…

Principales références de la catégorie. 
FP1 2015 : 2.00.412 par Dani Pedrosa (30°/33°) 

FP2 2015 : 2.00.246 par Jorge Lorenzo (35°/47°)

FP3 : 2014 : 2.00.454 par Dani Pedrosa (31°/39°)

Record de la piste : 1.59.791 par Marc Marquez (35°/56°) 

Course 2014 : Marquez, Rossi, Lorenzo, Bradl, Smith et Pol Espargaro (36°/54°).

 

29° dans l’air, 33° pour la piste, les gros bras de la MotoGP bénéficient sans doute des meilleures conditions de la journée pour effectuer leur 3ème séance d’essais libres sur le circuit de Sepang. Hector Barbera profite de cette « fraîcheur » relative pour poser une première banderille avec un chrono de 2.01″019 qui installe l’Espagnol dans le top 10, sans pour autant avoir besoin de recourir au pneu soft réservé aux Open.

Jorge Lorenzo ne met pas longtemps à prendre lui aussi la mesure des conditions favorables et se rapproche de la barre des 2′ en 2.00″198. Le Majorquin est talonné par les 2 Honda officielles de Marquez et Pedrosa, à moins de un dixième. Valentino Rossi semble lui aussi sur le point de venir flirter avec les références de ses petits camarades mais l’Italien perd du terrain dans le dernier secteur, il est repoussé à près d’une demi-seconde, en 5ème position, précédé par son compatriote Andrea Iannone.

Alors que la quasi intégralité du peloton revient au stand, Rossi repart déjà. L’objectif de la première sortie était de « comprendre ce qui n’avait pas fonctionné vendredi » selon Mario Meregalli, la 2ème vise clairement la performance. La M1 du leader du championnat est montée de pneus medium neufs sur les trains avant et arrière et évolue sous le regard du trio de tête. L’effet est immédiat : le pilote Yamaha réduit de moitié son retard sur Lorenzo et s’installe à la 4ème position. Dans la boucle suivante, Rossi fait quasiment jeu égal. En tête à l’issue des 2 premiers secteurs, il concède de nouveau du temps sur la 2ème partie du tracé et en dépit d’une nouvelle amélioration personnelle, l’Italien reste 4ème; désormais à 162 millièmes de Lorenzo.

On est précisément à la mi-séance et la vedette du moment, c’est Hector Barbera. Equipé cette fois de pneus soft, l’Espagnol s’invite dans le quatuor de tête en 2.00″332 ! Les pneus réservés aux Open font merveille mais Aleix Espargaro n’en tire pas le même parti que son homologue de chez Avintia. Le pilote Suzuki ne se hisse qu’à la 6ème position. Le Catalan poursuit son effort mais la Suzuki perd systématiquement du temps dans les 2 derniers secteurs du circuit, où son moteur constitue indéniablement un handycap. 

Les esprits se calment de nouveau à 15 minutes de la fin de la séance. A noter qu’à ce stade, Pol Espargaro et Bradley Smith sont relégués en 14ème et 15ème positions, bien loin du top 10 directement qualificatif pour la Q2.

C’est au tour de Maverick Vinales de s’attaquer au chrono équipé du pneu soft. Le meilleur débutant de la saison échoue à la porte du top 10 en 2.01″178, juste derrière Cruthclow. Dans la foulée, Aleix espargaro allume les deux premiers secteurs en rouge et possède alors 140 millièmes d’avance sur la référence de Lorenzo mais comme à chaque fois, la Suzuki perd du terrain sur les portions rapides.

Le décompte affiche 6 minutes, la chasse à la meilleure performance est ouverte. Pol Espargaro sauve les meubles avec le 8ème temps provisoire alors que Bradley Smith enregistre la 9ème meilleure performance. Les 2 machines de l’équipe Tech3 sont dans le top 10.

Lorenzo passe dans une nouvelle dimension : 1.59″544… Marquez est à 744 millèmes, l’équivalent d’une année-lumière dans la galaxie MotoGP ! C’est trop pour Danilo Petrucci qui, poussant pour entrer dans le top 10, s’est télé-transporté dans le bac à gravier.

Séance d’intox entre Rossi et Marquez qui se surveillent, aucun des deux ne voulant se lancer et servir de lièvre à l’autre. On est une minute de la fin de la séance et cela pourrait tout simplement coûter la dernière chance d’amélioration aux deux hommes. Aleix Espargaro va désamorcer involontairement la situation en passant devant. Rossi prend sa roue et améliore son temps, Marquez également. L’espagnol échoue à 111 millièmes de Lorenzo qui garde l’avantage. Pedrosa est 3ème à 4/10èmes de seconde et devance Rossi à 7/10èmes…

Barbera a conservé une très belle 5ème place devant Crutchlow, Aleix Espargaro, Iannone, Dovizioso et Pol Espargaro. Vinales et Smith sont donc ressortis du top 10. A noter que Iannone n’est pas allé au bout de la séance, victime d’un saut de chaîne, il est le seul à ne pas avoir amélioré son temps de la veille. Di Meglio est 21ème, Baz 23ème.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de