Sepang, Valentino Rossi : "je savais que j'avais un petit quelque chose en plus"



Cet après-midi à Sepang, Valentino Rossi s’est élancé rassuré pour la qualification après les progrès accomplis lors des troisième et quatrième séances.

Quelque peu remorqué par Iannone pour son second tour rapide, il prenait la quatrième place, juste derrière Jorge Lorenzo et on pensait qu’il en resterait là.

Mais à la surprise générale et surtout à celle de son équipier, il allait chercher le petit quelque chose en plus pour le déloger de la première ligne et s’élancer depuis la troisième position.  

MGP : Valentino Rossi, on suppose que cette première ligne, devant Lorenzo, vous convient !

Je suis vraiment très content parce que la première ligne est toujours très importante et cette fois, elle l’est encore plus parce que j’ai battu Jorge au dernier tour, de peu, mais battu quand même. Je suis aussi content parce que nous avons réussi à améliorer le set-up de la moto. Notre rythme n’est pas mauvais même si nous avons des choses à améliorer. Nous allons encore travailler. Mais globalement je suis satisfait car la moto marche bien et je la pilote de la bonne manière.

En qualification, la stratégie a été bonne. J’avais opté pour les trois pneus et ça a fonctionné. Plus particulièrement lors du dernier tour où j’ai été en mesure de rouler un peu plus vite sans commettre d’erreur. J’ai pu améliorer légèrement mon chrono et ça s’est révélé crucial pour être dans le top3. Troisième, quatrième ou cinquième, ça ne change pas grand-chose et demain, les choses seront très très difficiles pour tout le monde. La bagarre avec Jorge sera disputée car lui aussi a un bon rythme.

MGP : les conditions peuvent toutefois changer rapidement

VR : en effet. Là, ça fait quatre ou cinq jours qu’on ne comprend rien parce qu’on ne voit rien. Il pourrait pleuvoir cette nuit et être sec demain mais les conditions du circuit seraient alors différentes. Il pourrait aussi faire sec cette nuit et pleuvoir demain matin ou alors, ce que j’espère, rester sec jusque demain après-midi. J’espère sincèrement une course sèche mais il faut se préparer à tout et être prêt pour tout.

MGP : Marquez a emmené Lorenzo mais il semble que vous ayez aussi été emmené par Andrea Iannone, qu’en est-il ? Était-ce voulu ou était-ce une simple coïncidence ?

VR : c’était une coïncidence. J’étais très excité à l’idée de faire un tour avec Andrea Iannone car d’habitude, c’est l’inverse (rires). Mais bon, sincèrement, c’était un bon tour parce que j’ai pu descendre dans les 1.59, ce qui était mon objectif pour entrer dans le top5. Mais en même temps, j’ai compris que je pouvais faire un peu mieux parce que je savais que j’étais bon à certains endroits comme par exemple dans le troisième secteur. Je savais que j’avais la vitesse et j’ai été content de voir qu’Andrea n’avait pas pu me suivre parce que je ne voulais pas lui donner l’occasion de me dépasser. Voilà, c’était juste le hasard.

MGP : Demain, vous pouvez être Champion du Monde. Avec quoi allez-vous patienter jusqu’à la course ?

VR : Sincèrement, je ne sens pas quelque chose de vraiment différent surtout parce que je ne pense pas que demain ce sera facile. Après, c’est vrai que la pression se fait sentir et que la nuit, vous pensez aux virages, à la piste, à Valence…mais ce n’est pas mauvais ! Vous dormez moins mais vous avez plus d’énergie en vous levant. Bien entendu, cette qualification m’apporte un peu plus de tranquillité. Hier j’étais inquiet parce que tout allait bien jusqu’à ce que je mette le dernier pneu. Là, j’espérais avoir un bon « time attack » mais j’ai rencontré des soucis et notamment beaucoup de chattering. Du coup, j’étais huitième alors que Jorge caracolait en tête. Mais voilà, aujourd’hui j’ai montré un meilleur rythme. Je suis donc plus tranquille et ce soir, j’essayerai d’aller dormir tôt mais ça, ça n’arrive jamais (rires). Je me sens bien et j’espère une course sèche

MGP : Pensez-vous qu’il est temps d’oublier ce qu’il s’est dit avec Marc Marquez et vous concentrer sur la course. Pouvez-vous en parler ?

VR :  (rires) Boh, je ne sais pas. C’est l’heure de se concentrer pour tout le monde parce que c’est une course importante. J’espère juste que chaque pilote fera sa propre course pour obtenir son résultat. On verra ce qui se passera.  

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

  

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de