[CP] Thomas Lüthi en pole position à Sepang



Pole position – la huitième de sa carrière, la troisième en Moto2 -, meilleur temps absolu du circuit malaisien de Sepang battu (cette valeur référence datait de 2012, œuvre de Pol Espargaró), un rythme prometteur: Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten) a été le grand bonhomme de la journée, en Malaisie.

Impressionnant dès son entrée en piste, le Suisse a signé dès son troisième tour un chrono que seul le champion du monde, le Français Johann Zarco, lui a contesté. L’autre très bonne surprise du jour nous vient de Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten), 21e de la hiérarchie et qui n’a raté le top 20 que pour 39 millièmes de seconde. La journée, en revanche, a été un peu plus compliquée pour le remplaçant de Dominique Aegerter dans le team Technomag Racing Interwetten, l’Australien Joshua « Josh » Hook, 29e.

Bilan – très positif du jour – avec Frédéric Corminboeuf, le patron de la « dream team » suisse: « Enfin! La preuve que le travail paie! Cela fait plusieurs GP de suite que Tom est en permanence aux avant-postes lors des essais, et voilà qu’il concrétise par cette superbe pole position. Il a été solide lors des deux journées, il est totalement concentré sur son job et même si ce ne sont que des essais, on ne peut qu’être optimiste pour la course. Non seulement, Tom est devenu l’homme le plus rapide de l’histoire de la catégorie, ici à Sepang, mais il a en plus à nouveau aligné plusieurs très bons chronos; il sera, avec Zarco et Rins, l’homme à battre. Robin a fait ce qu’on attend de lui; il a retrouvé la bonne direction, il se rapproche du top 15 et j’espère maintenant qu’il confirme demain en course, mais aussi à Valence, dans deux semaines. Ce serait la meilleure façon pour lui de se lancer d’ores et déjà dans la préparation de la saison 2016. Josh a malheureusement passablement de peine à adapter son pilotage à une Moto2, sur ce circuit qu’on sait très compliqué; après un bon week-end australien, il a débarqué en Malaisie avec un moral d’acier, mais il s’est peut-être mis, involontairement, un peu trop de pression. Il ne cherche aucune excuse, il est crispé et il va devoir absolument se libérer demain en course. »

Il a dit…

Thomas Lüthi (Derendinger Racing Interwetten, 1er): « Tout le week-end a été très solide et nous avons encore fait progresser la moto entre hier et aujourd’hui. Après les très bonnes séances d’essais libres, je savais que j’avais la pole position entre les mains. Tout s’est bien passé en qualifications, mais je dois avouer que j’ai été surpris quand j’ai découvert, sur le display, le chrono que j’avais réalisé. Je disais hier que la piste était devenue plus bosselée, elle n’a pourtant jamais été aussi rapide; il fait un peu moins chaud que d’habitude, les pneus ne sont plus les mêmes, mais il est difficile de trouver une explication concrète sur ce niveau de performance. Ce qui est certain, c’est que lorsqu’on prend la piste, on sent tout de suite que l’adhérence est là. J’ai ensuite aligné plusieurs de ces très bons chronos et quand je me suis arrêté, j’étais bien décidé à repartir pour faire encore mieux; las, il a alors commencé de pleuvoir. C’est ma première pole position depuis plus de trois ans – GP du Qatar, 2012 – et quand je me suis présenté à la conférence de presse, je n’avais plus beaucoup de repères. La course? Avec Zarco et Rins, je devrais pouvoir jouer la victoire. Tel est bien sûr mon but. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de