Sepang : Conférence de presse de Jorge Lorenzo



Au terme de l’avant-dernière épreuve de la saison, Jorge Lorenzo a terminé 2ème derrière Dani Pedrosa et devant Valentino Rossi. Le Majorquin reprend donc encore quelques points à son rival pour le titre avant la dernière épreuve.    Lors de cette conférence de presse, il fut moins question des 7 points de retard restant à Lorenzo au championnat que de l’accrochage entre Rossi et Marquez, de la pénalité de 3 points sur le permis de l’Italien et de sa sanction de partir de la dernière place sur la grille à Valence. En l’absence de Valentino Rossi, qui a choisi de ne pas se présenter à la presse lors de la conférence, le pilote Yamaha s’est largement exprimé. Voici la traduction de ses propos :

Jorge, félicitations pour cette belle 2ème place, vous reprenez encore des points même si tout sera différent à Valence puisque Valentino s’élancera de la dernière place sur la grille de départ. Quelle journée cela fut pour vous !

Jorge Lorenzo : «Je suis content de ma course car dans ces conditions de fortes chaleurs, il est toujours difficile de se battre jusqu’à la fin. Nous savions que Dani serait très fort, particulièrement dans les phases d’accélération lors desquelles il relève la moto d’une façon incroyable. Cela est devenu très compliqué d’accélérer aussi fort que lui lorsque le pneu arrière a commencé à se dégrader et c’est pour cela que je n’ai pas pu suivre son rythme durant la 2ème partie de la course. Cela a été une course très exigeante physiquement car il a fait très chaud, beaucoup plus que les jours précédents car la brume est partie. C’était des conditions vraiment extrêmes donc il a été difficile de finir la course mais je suis content de cette 2ème place ».

Que pensez-vous de la situation au championnat à présent ? Vous avez 7 points de retard mais vous aurez un gros avantage puisque Valentino Rossi devra partir de la dernière place sur la grille à Valence… Cela rend la course très différente (de ce qu’elle aurait pu être) à Valence ?

Jorge Lorenzo : «Pour être honnête, j’ai entendu la décision (de la direction de course, NDLR), et je ne crois pas que ce soit une bonne décision car il a sorti Marc et Marc est tombé donc il marque zéro point alors que Valentino marque 16 points. Je ne trouve pas ça juste mais peut-être que grâce à son nom il a échappé à une pénalité en points cette fois-ci ».

Avez-vous vu les images de l’incident ?

Jorge Lorenzo : «oui, je les ai vues une fois. C’est incroyable. J’ai regardé mais j’avais du mal à y croire, cela ne me serait jamais venu à l’esprit de faire quelque chose de la sorte, jamais de ma vie. Dans ce genre de virage, vous êtes vraiment sur l’angle maximal et faire ce geste avec la jambe, c’est incroyable. Mais c’est ce qu’il s’est passé. La direction de course a pris une décision, nous devons la respecter mais pour être honnête, je ne la comprends pas ».

Quelle aurait été la bonne sanction selon vous ?

Jorge Lorenzo : «Au minimum, Valentino devrait marquer autant de points que Marc. Sans cette action, Marc ne serait pas tombé et il aurait probablement fini 3ème ou 4ème donc s’il ne finit pas et qu’il ne marque pas de points, Valentino devrait faire de même. Sur des actions avec moins d’agressivité, d’autres pilotes ont déjà obtenu des pénalités bien plus importantes et comme je vous l’ai dit, son nom est très important pour la discipline et sans doute que grâce à cela, il n’a pas eu de points de pénalité (au championnat, NDLR). Il va partir dernier à Valence mais cela ne me paraît pas juste. Nous devons respecter cette décision, je ne fais pas partie de la direction de course, je n’étais pas impliqué dans cet accrochage mais je répète que je ne comprends pas cette décision ».

Etes-vous allé à la direction de course pour demander l’exclusion de Valentino Rossi et est-ce que l’équipe a pris la défense de Valentino ?

Jorge Lorenzo : «Non, je suis resté derrière la salle (de la direction de course, NDLR) et je ne sais pas si l’équipe pense que la sanction est juste ou non. Je crois que l’équipe devrait demander une pénalité plus juste mais je ne sais pas quelle est son intention ».

Depuis que nous sommes arrivés, Valentino a commencé par accuser Marc Marquez d’avoir brouillé les cartes en Australie, Marc a ensuite dit qu’il ferait sa course sans vous gêner Valentino et vous. Aujourd’hui, de l’extérieur, on a l’impression que Marc avait envie de s’expliquer plutôt agressivement en piste avec Valentino et pour finir, Valentino a perdu ses moyens et a fait ce qu’il a fait, ce qui n’était pas sympathique à voir. Quelle vision d’ensemble avez-vous de tout cela ?

Jorge Lorenzo : «Je n’ai vu que l’action de Valentino et je n’ai pas pu voir les autres dépassements donc je ne sais pas. Je verrai ça plus tard. Mon équipe m’a dit qu’il y a avait eu de nombreux dépassements mais que c’était correct, qu’il n’y avait pas eu de contact comme sur celui en question. Je ne pense pas que ce type d’action venant de la part d’un pilote réputé comme étant un grand champion comme Valentino soit une bonne chose. Un contact, c’est une chose. Pousser l’autre moto tout droit en est une autre, regarder l’autre pilote et mettre la jambe pour le faire tomber, c’est inquiétant ».

Sachant que Valentino devra partir du fond de la grille à Valence, comment voyez-vous vos chance d’être champion du monde cette saison ?

Jorge Lorenzo : «Je ne sais pas. Je connais cette décision et je dois l’accepter, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus. Si Valentino part du fond de la grille et qu’il pleut, il sera revenu en 1 ou 2 tours. Si c’est sec, il aura sans doute plus de problèmes (pour remonter, NDLR). Mais il peut tout à fait être champion du monde et ce ne serait pas une façon correcte de gagner le titre sachant ce qu’il s’est passé aujourd’hui. Si cela se produit, ce ne sera pas un beau champion. Il aura gagné le titre lors des premières courses du championnat mais pas sur celle-ci ».

Après cet incident, aurez-vous toujours du respect pour Valentino Roosi ?

Jorge Lorenzo : «Je crois que non seulement moi, mais beaucoup d’autres personnes, ont perdu la considération qu’ils avaient pour lui en tant que sportif. C’est un pilote incroyable, peut-être le meilleur de l’histoire mais en tant que sportif, je crois que beaucoup de personnes changeront d’avis le concernant. Il a déjà fait des choses comparables par le passé mais aujourd’hui, c’était pire ».

Selon vous, Valentino aurait dû venir s’exprimer ?

Jorge Lorenzo : «Cela n’a pas d’importance car il aura l’occasion de s’exprimer à Valence donc qu’importe quand il s’explique sur ce qu’il s’est passé. L’important, c’est ce qu’il s’est passé sur la piste et c’est la seule chose qui compte ».

Concernant le début de course, vous avez fait de beaux dépassements sur les Ducati et livré une belle bagarre avec Valentino également. Loris Baz a chuté dans le premier virage et il y a des photos qui vous montre en train de dépasser sous drapeaux jaunes. Quelqu’un vous a-t-il parlé de ça ? Qu’pensez-vous ?

Jorge Lorenzo : «Je ne sais pas… Il faut voir les images. Mais je ne crois pas que cela représente un risque aussi important que ce qu’a fait Valentino. Est-ce vraiment important pour vous ? Si c’est le cas, félicitations, mais je ne crois pas que cela soit le sujet sur lequel on doive se concentrer pour le moment. Ils (la direction de course) verront cela et prendront une décision mais pour le moment je ne crois pas que cela soit la chose à laquelle on doit s’intéresser pour le moment ».

Pourquoi êtes-vous parti au milieu de la cérémonie du podium ?

Jorge Lorenzo : «Parce que j’étais très fatigué. Dans le parc fermé, j’étais comme ça (il mime un vertige, NDLR), ma vue n’était pas très bonne et sur le podium, j’avais besoin de me reposer et de boire de l’eau pour rester debout ».

Ce n’était pas en relation avec ce qu’il s’est passé entre Valentino et Marc ?

Jorge Lorenzo : «Non, c’était dû aux conditions extrêmes qui m’ont affecté car j’essayais rester avec Dani et je me sentais vraiment mal ».

Que s’est-il passé lorsque vous avez dépassé Marc ?

Jorge Lorenzo : «Il a perdu un peu le contrôle au moment du freinage et il a ouvert un peu la porte, j’en ai profité ».

Comment décririez-vous vos relations avec Marc ?

Jorge Lorenzo : «Pourquoi cette question ? Je ne la comprends pas. Il y a beaucoup de respect, c’est un des meilleurs si ce n’est pas LE meilleur en MotoGP en ce moment. J’ai beaucoup de respect pour lui, rien de plus ».

Votre attitude envers Valentino va-t-elle changer à l’avenir ?

Jorge Lorenzo : «Non, il ne m’a rien fait personnellement. Je ne partage simplement pas la décision de la direction de course surtout qu’en 2005, j’ai fait quelque chose qui ressemblait à ça, même si je suis tombé moi aussi, donc je n’avais pas marqué de points, et ils m’avaient suspendu pour une course. Mais parfois les décisions varient… »

Pensez-vous que la direction de course a fait une erreur ? Elle aurait pu prendre 2 décisions dès le 3ème tour, en optant pour un drapeau noir ou un ride-through ? Si une décision de la sorte avait été prise, nous ne parlerions pas de tout ça… Qu’en pensez-vous ?

Jorge Lorenzo : «Je suis d’accord avec la décision que vous proposez. (Pedrosa explique longuement son point de vue, nous vous le ferons partager, NLDR). On voit parfois des pilotes Moto2 faire semblant de se mettre des coups de pieds à 3 mètres de distance, ils écopent de pénalités plus lourdes que celle qu’a prise Valentino aujourd’hui. Je suis d’accord avec vous concernant le ride-through ou le drapeau noir, mais il fallait faire quelque chose car moi, pendant ce temps, je prenais beaucoup de risques car on m’indiquait sur mon panneautage que Valentino était derrière. J’aurais pu tomber et perdre le championnat aujourd’hui ».

Vous êtes jeunes tous les deux mais pensez-vous que la Fédération Internationale existe encore ? Pour avoir un règlement, il faut avoir une Fédération…

Jorge Lorenzo : «Je crois que pour la discipline, la Fédération Internationale doit profiter de la séance pour faire quelque chose de manière à avoir des décisions plus justes à l’avenir, je l’espère en tout cas »

Vous pensez qu’il existe un élément du règlement abordant l’accrochage intentionnel et qu’ils ne l’ont pas suivi volontairement ?

Jorge Lorenzo : «Non, je dis juste que si un autre pilote avait fait exactement la même manœuvre que Valentino aujourd’hui, il aurait été beaucoup plus lourdement pénalisé. J’en suis convaincu. Maintenant, du fait de cette décision, ils ne pourront plus punir autant mais je suis convaincu qu’un autre pilote aurait eu au minimum un ride-through, un drapeau noir ou une course de suspension. Mais c’est comme ça, et je suis déçu, très déçu ». 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de