GP Catalunya : La direction de course met fin au « Simoncelli Gate »



La direction de course avait annoncé qu’elle auditionnerait Marco Simoncelli à propos de l’incident à l’origine de la chute de Dani Pedrosa lors du Grand Prix de France et c’est maintenant chose faite.

Et cette rencontre a débouché sur un mea culpa du pilote italien qui a admis qu’il avait commis une erreur.

Communiqué de presse FIM : « Les membres de la Direction de Course ont informé Simoncelli qu’ils souhaitaient s’assurer qu’il était conscient de son erreur et qu’il éviterait qu’elle se reproduise à l’avenir. Simoncelli a répondu qu’il avait eu le temps de repenser à l’incident après le GP de France et a affirmé qu’il regrettait les déclarations qu’il avait faites à chaud juste après le Grand Prix. L’Italien a reconnu avoir fait une erreur de jugement et a affirmé qu’il essayerait, à l’avenir, de mieux évaluer les situations et d’être un peu plus prudent ».

En même temps, on se demande dans quelle mesure, au vu des derniers développements du « Simoncelli Gate » couronné par les menaces de mort contre sa personne, le pilote Gresini était libre de ses déclarations !

La conclusion de cette histoire est, à notre sens, que la Dorna n’en sort pas grandie. Certaines personnes se sont mises en tête de stigmatiser la conduite de ce jeune pilote, peut-être un peu trop prometteur, en mettant la pression sur la fédération qui a finalement sauté sur la première occasion pour le sanctionner.

En sanctionnant Simoncelli, pour une faute que je persiste à considérer comme un fait de course, la direction de course a mis en marche vague de gesticulation en tout genre dont elle a perdu la maîtrise.

Cette convocation ne rime à rien car, comme le disait très justement Fausto Gresini, elle arrive bien tard. De plus, je ne vois pas en quoi cet incident diffère de celui de Rossi quand il a emporté Stoner à Jerez. Valentino n’a pas été puni pour cette erreur et il n’avait pas à l’être parce qu’on ne sanctionne pas un fait de course. Mais là, en punissant Simoncelli, il nous reste un sentiment très désagréable de « deux poids deux mesures ».

Bref, place à la course et j’espère très sincèrement que des enseignements seront tirés de cet évènement, que certaines personnes apprendrons le respect et que Simoncelli continuera à nous régaler en continuant à être ce qu’on aime chez lui…un attaquant ! Stay tuned !


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de