Sepang : la version de Marc Marquez !



Valentino Rossi ne s’est pas présenté en conférence de presse car il souhaitait que Marc Marquez s’exprime avant lui. Nous respectons donc cette chronologie en traduisant les propos du champion du monde en titre diffusés sur le site Crash.net

Marc Marquez: « Je ne connais pas la raison ou la motivation du team de Valentino puisque, en Australie, j’ai attaqué vraiment fort et j’ai gagné la course. Donc, je ne sais pas ce qu’ils veulent.
Ici, j’ai essayé d’attaquer au début et j’ai roulé en (2).00 au second tour. Quand il m’a doublé la première fois, j’ai essayé de le suivre puis j’ai vu que je pouvais être plus rapide et, dès lors, j’ai fait ma course. Evidemment, j’ai essayé de le doubler pour essayer d’attaquer et creuser un écart entre moi et lui. Valentino me gênait et je gênais Valentino puisqu’on ne pouvait pas avoir le meilleur rythme. Quand Valentino était devant (moi), il n’était pas très rapide et après cet incident, son temps en course était un gros 1.59 /un petit 2.00 et j’ai pensé que je pouvais aller encore plus vite.

Vous pouvez facilement voir à la télévision que je rentre (dans la courbe), j’ai entendu que la Yamaha arrivait, j’ai fermé un peu (les gaz) et il est resté complètement droit sur la moto en me regardant à deux reprises. Je me suis demandé « qu’est-ce qui se passe? Qu’est-ce que je dois faire? » et je suis resté là. Je ne m’attendais pas à ce qu’il sorte la jambe et pousse mon guidon et mon frein avant. Donc, j’ai perdu l’avant et quand j’étais à terre, je l’ai vu regarder en arrière à nouveau.

Selon moi, peu importe que vous soyez Valentino ou un autre pilote, (dans) ce genre d’incident, vous êtes hors-contrôle. Quand vous êtes un pilote, vous savez ce qui se passe en sortant la jambe et en poussant un autre pilote dehors. C’est difficile de pouvoir penser cela sur une moto. »

Marc Marquez (conférence de presse chez Repsol Honda): « Je ne veux pas être impliqué au milieu de tout cela mais ce que je sais, c’est que j’étais hors-course et qu’il a continué à piloter. Je marque 0 point, il en prend 16. Pour moi, la sanction est là, c’est une étrange décision.

Bien sûr, ce qui s’est passé jeudi a surpris tout le monde, mais j’avais oublié et fait mon weekend. Tous les yeux étaient braqués sur moi et Valentino et j’ai commencé la course en essayant de faire ma (propre) course. J’ai attaqué, en essayant de suivre Jorge, mais nous avons alors commencé à nous (Rossi et lui) bagarrer  et je me suis dit « je vais le suivre pour connaître son rythme » et j’ai vu que je (pouvais) l’attaquer.  
Quand Jorge m’a doublé, je n’ai pas pu le suivre, tout comme pour Dani. J’ai vu que Jorge avait creusé un petit écart et je me suis dit « je vais essayer de le (Rossi) doubler pour essayer d’attaquer, mais quand je l’ai doublé, on a commencé à faire se redoubler de nombreuses fois jusqu’à ce que nous arrivions au moment (de l’accident).

Je pense que cette bataille ne peut pas aller plus loin parce qu’on ne peut pas aller plus loin quand on est au point où un autre pilote frappe avec sa jambe. A Valencia et l’année prochaine, je vais essayer d’avoir de bons réglages, une bonne moto et de faire une sorte de course différente. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de