Sepang: Abraham, Crutchlow, Elias: La parole aux rookies…



En réalisant des performances modestes, la cuvée 2011 des rookies n’a pas vraiment réussi à attirer l’attention des médias. Nous avons tout de même tenté d’en savoir un peu plus sur le bilan qu’ils tirent de ces premiers tests officiels de Sepang.

Cette année la catégorie reine a vu l’arrivée de trois nouveaux pilotes. Si Elias, le premier champion du monde Moto2 de l’histoire, est un revenant, Karel Abraham, le Tchèque, nous arrive tout droit de l’anti-chambre du MotoGP puisqu’il a disputé, en 2010, le championnat moto2 en le terminant à la dixième position. Quant à Cal Crutchlow, le pilote Tech3, il a disputé, en 2010, l’intégralité du championnat Superbike où il a décroché une cinquième position finale.

Réactions

Karel Abraham (Cardion AB Motoracing Team) aura finalement été le premier des rookies. C’est tout de même surprenant dans la mesure ou c’est plutôt Toni Elias qu’on attendait à cette place. Il se classe 15ème et se voit relégué à 1 seconde et 888 millièmes du meilleur temps enregistré par marco Simoncelli et à 1 seconde 111 millièmes de Nicky Hayden, le plus rapide des pilotes Ducati. ” Bien entendu je suis un peu déçu de ce résultat. Mais est-ce si important ? Notre but était de nous familiariser avec la Ducati et nous y sommes arrivé “. Et Marco Grana, chef mécanicien du team, de rajouter: “Aujourd’hui, nous voulions aller plus vite qu’hier et nous l’avons fait, donc nous sommes satisfait. Nous avons également travaillé sur le set-up de la moto, ce qui, sur ce circuit et par ces conditions, est très important“. (Communiqué de presse du Cardion AB Motoracing Team)

Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3): ” Je suis content de ce Test parce que j’ai maintenu une cadence régulière en améliorant mes chronos tous les jours alors que j’ai encore beaucoup à apprendre. C’est un véritable apprentissage pour moi et je ne cherchais pas la vitesse. Je n’avais jamais roulé ici auparavant et c’est une piste difficile pour apprendre. Tous les autres ont déjà fait des milliers de tours ici, j’ai simplement besoin de gagner en expérience. Je dois progresser dans tous les domaines mais je suis content et le team Monster Yamaha Tech3 est lui aussi satisfait. Mes chronos ne sont pas si éloignés de ceux de la course de l’an dernier et c’est encourageant sachant que tout est encore très nouveau pour moi et que je n’étais pas en bonne condition physique à cause de mon épaule. Je dois progresser sur le freinage et être plus rapide sur les Bridgestone durs mais je commence à trouver mes aises sur la moto. J’ai étudié des tonnes de données et j’essayerai d’adapter mon style de pilotage lorsque nous reviendrons ici à la fin du mois. Je pilote encore un peu trop comme si j’étais sur une superbike. Je suis cependant satisfait de ma progression. ” (Communiqué de presse de Monster Yamaha Tech3)

Après avoir quasiment mené de bout en bout le championnat du monde Moto2, Toni Elias(LCR Honda MotoGP Team), qui se disait diminué par une grippe contractée quelques jours plus tôt, s’offre un difficile retour à la réalité du MotoGP. Il boucle ces trois jours d’essais en dernière position de la hiérarchie, relégué à plus de deux secondes du meilleur temps. “Ces trois journées de tests se seront finalement avérées particulièrement difficiles pour moi. J’étais arrivé en Malaisie une semaine avant le début de ces essais pour m’acclimater à la chaleur et éviter les conséquences néfastes du décalage horaire, mais j’ai commencé à me sentir mal en point trois jours plus tard. J’ai donc entamé un traitement antibiotique pour combattre la grippe qui a affecté ma condition physique, et je n’étais donc pas en pleine possession de mes moyens pour piloter des motos aussi exigeantes. Malgré ces éléments, on a tiré de gros enseignements pendant ces trois journées en essayant plusieurs configurations à la recherche de confiance et de stabilité en piste. Le travail qu’il nous reste est encore énorme car j’éprouve tout de même quelques difficultés à trouver la bonne voie pour ma réadaptation à la RCV. En 2009, j’avais bouclé un tour en 2′01 ici à Sepang sur le même type de machine, il n’y a aucune raison que nous ne puissions pas rééditer un chrono semblable pour combler notre écart.” (Communiqué de presse du LCR Honda MotoGP Team).

On le voit, il reste du travail à revendre pour ces trois pilotes s’ils veulent se frotter, dès cette saison, aux meilleurs privés du plateau. Mais il ne sert à rien de les condamner trop tôt! Abraham est jeune, Crutchlow découvre le monde du MotoGP et se remet lentement d’une opération à l’épaule similaire à celle qu’a subie Valentino Rossi. Quant à Elias, il nous a déjà démontré par le passé, et notamment en remportant, en 2006, le grand prix MotoGP du Portugal sur le circuit d’Estoril, qu’il pouvait être très rapide.

Comme toujours…stay tuned!

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires