Valentino Rossi peut-il gagner en 2012 ? L’avis de la presse.



A quelques heures de la première séance d’essais libres de la saison, la question qui divise les amateurs du MotoGP tourne encore et toujours autour de celui qui a d’ores et déjà inscrit, à jamais, son nom dans l’histoire de la moto avec ses neuf titres de champion du monde, Valentino Rossi.

Depuis son passage chez Ducati, le champion italien n’a plus gagné la moindre course et, pire encore, n’est monté qu’à une seule reprise sur le podium.

La guerre fait donc rage entre Ducatistes, pour qui la faute repose sur les épaules du pilote et ils prennent comme argument le fait que Stoner a réussi à gagner avec cette moto, et les pros Rossi, qui eux, de leur côté, estiment, au contraire, que la grande responsable de cet échec est la moto italienne.  

Nous avons donc posé deux questions à quelques-uns de nos meilleurs confrères afin de connaître leur clé de lecture de ce mélimélo italo-italien.

Pour la première, nous leur avons demandé s’ils pensaient que Rossi seraient en mesure de gagner en 2012. Dans la seconde, nous avons voulu connaître leur avis concernant le changement de philosophie de Ducati avec l’abandon du moteur porteur et l’adoption du châssis périmétrique.

Pour commencer, nous allons d’abord reproduire l’avis de Didier de Radiguès, que nous avions publié il y a quelques jours mais qui, dans ce nouvel article, prend tout son sens.

Didier de Radiguès : « 1 – Très sincèrement et malheureusement pour le spectacle, je ne pense pas qu’en l’état, la GP12 et Valentino Rossi pourront gagner des courses.

2 – Ducati a choisi l’option japonaise et personnellement, j’estime que depuis l’arrivée de l’Italien, le reparto corse de Borgo Panigale, a pris une mauvaise direction.

Ducati est une petite boîte, par rapport à Honda et Yamaha et sa force était, justement, de jouer sa carte personnelle, avec ses idées et la volonté d’amener à la victoire, une moto pensée en Italie et à l’abri de l’influence de ses concurrentes.

Essayer de jouer sur le terrain des constructeurs comme Honda et Yamaha, était dangereux, déjà lorsqu’ils sont arrivés en MotoGP et la situation n’est pas différente aujourd’hui.

Là on perd le côté artisanat et on se lance dans la philosophie d’entreprises de grande taille, alors que leur propre projet avait tout de même été champion du monde en 2007 ».

Nous avons ensuite posé ces questions à Mat Oxley, ancien vainqueur du TT de l’Ile de Man et brillant journaliste pour Motor Sport Magazine

Mat Oxley : « 1- Ça va être difficile pour Valentino Rossi en 2012. Même si la GP12 fonctionne bien, la combinaison sera-t-elle assez rapide pour battre Stoner sur la RC213V et Lorenzo sur la M1? Je ne pense pas qu’il gagnera une course cette année, sauf peut-être dans des circonstances exceptionnelles – piste humide ou humide / sèche, par exemple. Bien sûr, j’aimerais voir Rossi gagner à nouveau, mais je me demande si sa période gagnante en MotoGP n’est pas terminée. Il existe déjà des rumeurs selon lesquelles il pourrait rejoindre Gresini en 2013, sur une Honda d’usine, mais d’ici là, aura-t-il encore l’instinct du tueur?

2 – Qui sait si le châssis carbone de Ducati était le problème? En théorie, le carbone devrait mieux fonctionner que l’aluminium – en leur donnant suffisamment de temps, les ingénieurs peuvent parfaitement régler la rigidité, avec beaucoup plus de précision que l’aluminium, en superposant des fibres de différentes façons et ainsi de suite. Mais le pilote voulait un châssis en aluminium et vous devez donner au pilote ce qu’il veut si vous voulez qu’il soit rapide. Ainsi, un cadre à poutre en aluminium est probablement la voie la plus facile à suivre pour Ducati, mais ce n’était pas nécessairement la meilleure ».

Parler de Rossi sans poser la question à un journaliste italien aurait été une hérésie alors nous nous sommes tournés vers Matteo Aglio, journaliste pour gpone.com.

Matteo Aglio : « 1 – C’est difficile de dire si Valentino pourra gagner une course cette saison, je veux être optimiste et dire oui, mais certainement pas pendant la première moitié de la saison. Lors des premiers Grands Prix, il va souffrir et il va devoir encore développer la GP12 qui a trop peu de kilomètres derrière elle. Pour évaluer son potentiel, il faudra encore attendre quelques courses.

2 – En ce qui concerne le châssis, je pense que Ducati a bien fait de changer de philosophie. Si la réglementation du MotoGP empêchait le développement du châssis monocoque, ça aurait été un mauvais choix d’emprunter une route qui aurait été beaucoup trop risquée, mais là, ce n’est pas le cas. La chose importante est de gagner et les solutions techniques adoptées, quelles qu’elles soient, doivent conduire à ce résultat, le reste ne compte pas ».

Enfin, nous avons contacté Michel Turco, le journaliste globetrotter de Moto Revue.

Michel Turco : « 1 – Je pense que Valentino Rossi ne pourra prétendre à la victoire, avec cette GP12, qu’uniquement si Lorenzo et Stoner ont des problèmes ou s’il pleut…en tout cas, à la régulière, je ne le vois pas se battre avec ces deux-là, d’abord parce qu’à l’heure actuelle, ils ont un matériel supérieur et ensuite parce que je pense que maintenant, au niveau du pilotage, ils sont un cran au-dessus de Valentino.

Il reste un super champion, qui est capable de vivre un championnat et qui est encore très très performant mais je pense qu’aujourd’hui, le niveau est tel, qu’un Stoner ou un Lorenzo, voire même un Pedrosa, ont ces deux petits dixièmes qui vont faire la différence. Ils sont plus jeunes et ils sont prêts à prendre plus de risques, ils oseront donc certainement des choses que Rossi ne voudra plus tenter.

2 – On l’a vu la saison dernière, il a perdu confiance en sa moto et il est tombé plusieurs fois. Valentino n’a plus rien à prouver, il a 33 ans et on ne peut pas lui en vouloir non plus 

Concernant le changement de philosophie de Ducati au niveau du type de châssis, on sait tous qu’il a été opéré pour répondre aux exigences de Valentino Rossi.

Il voulait retrouver des sensations qu’il avait connues avec la Yamaha et précédemment avec la Honda.

La philosophie Ducati du moteur porteur, adoptée jusqu’à la saison dernière, a fonctionné tant qu’il n’y avait pas de limitation du nombre de blocs.

Jusque-là, pour modifier la géométrie de la moto, on pouvait refaire des carters et on pouvait considérer le moteur comme un élément à part entière du châssis, puisqu’on pouvait le repositionner comme on voulait.

Aujourd’hui, avec cette nouvelle réglementation, c’est quelque chose qu’on ne peut plus faire et ça a posé énormément de problèmes pour développer cette moto.

Quoi qu’il arrive, ça va être compliqué pour eux car le cadre périmétrique, c’est quelque chose de nouveau pour eux et ils n’ont pas forcément la technologie et les connaissances nécessaires à ce niveau.

Donc, même si le changement était inéluctable pour eux, je ne suis pas absolument certain que ça va fonctionner aussi vite. J’en veux pour preuve que même chez Honda, on a vu qu’il leur a fallu des années avant que ça ne fonctionne sur la 800 et aujourd’hui encore, ce n’est pas leur point fort.

Ensuite, chez Ducati, ils avaient également un énorme avantage de puissance avec leur moteur, quand ils ont débarqué, en 2007, avec le 800. Malheureusement pour eux, de par le règlement et l’alésage imposé (supérieur à 81 mm), ils ont aussi perdu cet avantage.

Ils ont donc perdu tous les petits avantages qu’ils avaient et aujourd’hui, ils se retrouvent forcément en difficulté ».

Voilà donc quelques avis qui devraient aider tout un chacun à y voir un peu plus clair dans la situation difficile que vit actuellement le couple Rossi – Ducati.

Je voudrais remercier tous ces intervenants qui ont gentiment accepté de prendre un peu de leur temps pour nous répondre et nous éclairer sur ce sujet qui déchaîne les passions.

Une ultime précision s’impose cependant, car nous attendons encore les avis de trois de nos confrères et pas des moindres donc, plus que jamais…stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de