Valence, Moto3, FP3 : Oliveira se montre



Il fait frais au moment où les concurrents de la catégorie Moto3 prennent la piste pour le début de la 3ème séance d’essais libres du GP de Valence. 14° dans l’air, 15° pour la piste, mais cette fraicheur un peu plus sensible que la veille s’accompagne d’un ciel totalement bleu. 

 

 

 

 

 

Principales références de la catégorie :

FP1 2015 : 1’39.930 par Danny Kent (19°/17°)

FP2 2015 : 1’40.027 par Efren Vazquez (23°/28°)

FP3 2014 : 1’39’’068 par Jack Miller (14°/15°)

Pole 2014 : 1’39.183 par Niccolo Antonneli (20°/26°)

Record de la piste : 1’39.068 par Jack Miller

Course 2014 : Miller, Vinales, Marquez, Kent, Rins.

 

Les chronos n’ont pas le temps d’atteindre des valeurs significatives que Niccolo Antonelli se présente à l’entrée de la voie des stands. Manifestement l’Italien est en panne et même si la voie des stands est légèrement en descente à Valence, il lui faudra attendre de longues secondes avant de voir un membre de son équipe venir à son secours (ce qui pourrait rappeler quelques souvenirs à Jules Danilo…)

Compte tenu des conditions de la piste, les pilotes prennent le temps de faire 3 voire 4 tours pour mettre leurs pneumatiques en température avant de faire descendre les chronos… Et une fois la descente entamée, celle-ci s’emballe immédiatement !

John McPhee est le premier à descendre en 1’39 avec un tour en 1’39’’994 qui le placerait en 3ème position sur l’ensemble du week-end si l’on devait s’en tenir à cet instant alors qu’il était 24ème vendredi. L’Ecossais a probablement dû employer des gommes neuves pour améliorer son temps de 8/10èmes comparé à la veille, ce qui n’enlève rien à sa performance.

La quasi intégralité du peloton rentre au stand alors qu’Antonelli, désormais à contretemps suite à ses petits soucis techniques, enregistre le 12ème temps de la séance. Rien d’alarmant du côté des 2 candidats au titre. Oliveira est 7ème, Kent 9ème.

Au début du 2ème run, Jakub Kornfeil confirme sa bonne forme de la veille en prenant le 2ème temps de la séance, juste devant Nicolo Bulega qui, après s’être offert une petite séance de rodéo en début de séance, signe un intéressant 1’40’’196.

McPhee réitère ! Le coéquipier de Masbou améliore de près de 3/10èmes pour signer un temps de 1’39’’712 et devenir l’homme le plus rapide depuis le début du week-end. L’Ecossais domine désormais le peloton de plus de 4/10èmes. Indication intéressante, en roulant seul et volontairement en dehors des périodes de forte affluence, Philipp Oettl signe le 2ème temps. On peut évidemment penser que l’Allemand a lui aussi eu recours à un train de pneus neufs, mais avec 35 machines en piste, la stratégie de l’Allemand pourrait faire des émules au moment de la qualification.

A 6 minutes de la fin, Fabio Quartararo retrouve ses repères en s’installant à son tour au 2ème rang. Mais les performances s’améliorent pour tous et son coéquipier Jorge Navarro signe la nouvelle référence en 1’39’’483 avec des pneus tendres.

Enorme chute de Gabriel Rodrigo au milieu de la meute. L’argentin a fait un terrifiant high-side et surtout personne ne l’a percuté. Sa figure a tout de même obligé nombre de ses adversaires à relâcher leur effort, un moindre mal.

Le meilleur temps est finalement obtenu par Miguel Oliveira lors de son dernier tour en 1’39’293, le Portugais devance Navarro, Fenati, Kornfeil, Bulega, Ono, McPhee, Migno, Binder et Oettl 10ème.

Fabio Quartararo a enregistré le 11ème temps, juste devant Danny Kent. Alexis Masbou a progressé d’une demi-seconde pour prendre la 21ème place. Jules Danilo est 25ème, Livio Loi 32ème

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments