Valence, Moto3, Course : God save the Kent



Au terme de 38 ans d’attente, les Britanniques compte de nouveau un champion du monde des Grand Prix parmi leurs rangs. Il n’avait besoin « que » d’une 14ème place, simple formalité, mais après les très nombreux signes de fébrilité montrés ces dernières semaines par Danny Kent, on en finissait même par douter que l’Anglais était bien le ‘largissime’ favori pour la couronne 2015 au départ de cette dernière course de la saison. Oliveira a terminé sa saison par une 6ème victoire admirable d’engagement et de détermination. Kent, a fait le job pour aller chercher le nombre de points nécessaires à sa quête du titre. Barry Sheene a désormais un successeur…

Principales références de la catégorie :

FP1 2015 : 1’39.930 par Danny Kent (19°/17°)

FP2 2015 : 1’40.027 par Efren Vazquez (23°/28°)

FP3 2015 : 1’39.293 par Miguel Oliveira (15°/14°)

Pole 2015 : 1’39.364 par John McPhee (22°/28°)

Warm Up 2015 : 1’40.086 par Niccolo Antonelli (12°/13°)

Record de la piste : 1’39.068 par Jack Miller

Course 2014 : Miller, Vinales, Marquez, Kent, Rins.

 

24 tours à parcourir sur le circuit Ricardo Tormo et Miguel Oliveira aborde cet ultime rendez-vous par le bon bout, en se portant immédiatement en tête. Derrière, le calvaire recommence pour Danny Kent. Qualifié en 18ème position, l’Anglais – qui n’a besoin que d’une 14ème place pour être certain de devenir champion du monde, est tétanisé par l’enjeu. Le leader du championnat conclue le premier tour à cette déterminante 14ème position.

Oliveira a tenté de s’échapper dès la première boucle mais Romano Fenati s’est accroché au sillage du pilote officiel KTM mais peut-il passer un autre pilote KTM et priver la firme autrichienne de sa seule chance de reprendre la couronne des pilotes en Moto3 ? L’Italien est rapidement délogé du 2ème rang par Efren Vazquez. A propos du Basque, pas de question à se poser, et d’ailleurs Efren ne s’en pose pas et dépasse Oliveira redonnant de l’air son coéquipier Danny Kent… Kent lui, est pétrifié en 14ème position…

Devant, c’est beau ! Oliveira se bat comme un lion pour avoir le droit d’espérer. Il reprend les commandes, Vazquez recule en 4ème position derrière Navarro et Fenati. Jorge Navarro prend le relais en tête mais le rythme reste stable en « gros 39 » ou « petits 40 »…

Kent prend sur lui de porter une attaque sur Fabio Quartararo, l’Anglais prend la 13ème position et se rapproche maintenant de Karel Hanika pour tenter de disputer la 12ème au Tchèque. Affaire réglée en un demi-tour, le voici 12ème.

On boucle le 9ème tour et Romano Fenati est de retour en tête, profitant d’une petite alerte du train avant sur un freinage appuyé d’Oliveira. Le pilote de l’équipe VR46 a 20 points de retard sur son compatriote Enea Bastianini au championnat et seulement 2 points d’avance sur Antonelli. Question de prestige, il faut finir premier transalpin cette saison…

Retour au stand pour Fabio Quartararo, sans doute trop juste physiquement pour poursuivre davantage. Hanika, lui, subi un véritable ippon au 10ème tour, la saison est terminée pour le Tchèque.

Vazquez revient en 2ème position, le Basque poursuit le mouvement et passe en tête, dépassé dans la seconde qui suit par Jorge Navarro. Le groupe de tête est toujours sur le même rythme, ce qui permet au groupe de poursuivants emmené par Isaac Vinales, 10ème, de réduire l’écart avec les 9 hommes des leaders. Kent, toujours 12ème, ne bouge pas une oreille à la queue de ce groupe, il suit le mouvement et compte désormais plus de 3 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant.

On a passé la mi-course et Miguel Oliveira reprend la première place mais Vazquez, son ancien coéquipier chez Mahindra, lui donne du fil à retordre.

Alors que le dernier tiers de la course est abordé, Danny Kent laisse filer ses adversaires et Hiroki Ono se laisse glisser dans le sillage de l’Anglais. Dans le garage de l’équipe Leopard, on ne comprend manifestement pas pourquoi le japonais a baissé soudainement de rythme et pourquoi il s’obstine à rester à 15 centimètres de la roue arrière de son coéquipier…

Devant, les 4 hommes forts de la course se sont isolés du reste du peloton. Oliveira toujours devant, résistant tour après tour aux attaques de Vazquez, Navarro et Fenati. Le Portugais recule à la 3ème place à 2 tours de l’arrivée au passage de la ligne droite, laissant Vazquez et Navarro se disputer la 1ère place.

Navarro entre en tête dans le dernier tour mais Miguel Oliveira est héroïque et reprend ses 2 rivaux au freinage du virage N°1. La lutte est inutile car Kent est toujours dans les points… D’ailleurs on comprend de moins en moins ce que fait Hiroki Ono, le japonais passe Kent à 2 reprises.

Dans le dernier virage, Niccolo Antonelli exécute littéralement  Romano Fenati et Efren Vazquez, les 3 hommes finissent à terre. Oliveira remporte sa 6ème victoire de la saison devant Navarro et Kornfeil qui souffle la 3ème place pour 31 millièmes de seconde à Brad Binder.

Danny Kent franchit la ligne d’arrivée en 9ème position, et en champion du monde. A 21 ans, il inscrit son nom au palmarès de la catégorie Moto3 et succède à Alex Marquez avant de revenir en Moto2 après une première tentative il y a 2 saisons chez tech3.

Les Français se sont disputés le point de la 15ème place, Alexis Masbou passant la ligne d’arrivée quelques centimètres devant Jules Danilo. Livio Loi finit 20ème.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de