Valence – Conférence de presse de Gigi Dall'igna : Part 1



Lors d’une conférence de presse tenue lundi sur le circuit de Valencia, le patron de Ducati Corse, Gigi Dall’Igna a informé les journalistes que la Ducati GP16 n’y ferait pas ses premiers tours de roues; une politique identique que celle menée l’année dernière pour la GP15, avec le souci supplémentaire de découvrir les pneus Michelin.

Les hommes de Borgo Panigale recueilleront donc toutes les informations nécessaires avant de finaliser la GP16.

Concernant les ailerons, Gigi Dall’Igna a exprimé sa satisfaction d’avoir exploré ce domaine méconnu mais informe qu’il pense avoir presque atteint les limites des améliorations possibles apportées par cette charge supplémentaire sur le train avant.

Les avantages perdus en cette fin d’année ne semblent pas beaucoup préoccuper le technicien italien, que ce soit les pneus plus tendres, les moteurs ou les 24 litres (déjà perdus)…

Au final, une conférence empreinte d’une grande honnêteté et très loin de la langue de bois qui prévaut parfois dans de telles circonstances, dont nous publions ici la première moitié.

La conférence a débuté par un bilan sans concession de la saison…

Gigi Dall’Igna: « Je ne suis pas très content car la dernière partie de la saison n’a pas été ce que nous aurions aimé qu’elle soit. Je peux diviser la saison en trois parie. La première, où nous avons été assez compétitif et nous sommes battus presque tout le temps pour le podium et parfois pour la victoire, la seconde où nous avons perdus quelque chose par rapport à nos rivaux, et la dernière où nous sommes revenus à de très bons résultats. Bien sûr, nus n’avons pas pu atteindre tout le temps les meilleurs résultats possibles parce que, avant tout nous n’avons fini qu’une course avec Iannone sur les quatre dernières. Donc n’avons donc pas pu atteindre notre objectif qui était de remporter une victoire même si nous en avons été proches à au moins deux reprises durant cette année. Mais nous ne l’avons pas fait donc nous ne sommes pas très contents. »

Comment avez-vous résolus vos problèmes avec l’arrivée de la GP15?

Gigi Dall’Igna: « Ce n’est pas une seule chose et c’est très compliqué à expliquer en quelques minutes. La moto est complètement différente, son moteur, son châssis, tout est différent. 95% sont complètement nouveaux. C’est un projet complètement nouveau. »

Le creux en milieu de saison est-il dû aux progrès des concurrents ou à vous?

 Gigi Dall’Igna: « La GP15 est arrivée assez tard donc nous avons eu beaucoup de choses à tester durant la première partie de saison, et nous l’avons fait durant les weekends de course, et pas pendant des tests. Ce n’était donc pas  facile de vraiment bien comprendre quelles étaient les meilleures solutions. Parfois, nous nous sommes perdus dans une mauvaise direction mais, pour parler franchement, nous sommes revenus rapidement dans une voie raisonnable et nous n’avons pas perdu beaucoup de temps. Nous nous sommes nous-mêmes créer quelques problèmes durant la première partie de saison. Les autres ont aussi franchi un pas, en particulier Yamaha, mais je ne pense pas que ce soit la raison principale. Vous devez vous rappeler que quand nous rencontrions des problèmes, durant l’année dernière, nous avons travaillé dur pour essayer de rattraper nos concurrents et je pense que c’est assez normal, quand vous faites cela, que ne puissiez pas être régulier. Il y a des courses où vous pouvez vous battre et d’autres où vous rencontrez des problèmes. Je pense que c’est normal au cours du développement que vous devez faire. »

En milieu de saison, vos pilotes ont eu des problèmes en sortie de virages, et à la fin de saison en entrée de virages. Comment avez-vous réglé le premier problème et comment travaillez-vous sur le second?

Gigi Dall’Igna: « En parlant franchement, le principal problème au freinage vient de Dovi car il est très fort et très agressif dans ce domaine et donc a besoin d’une moto comme ça. Iannone se plaint tout le temps d’un manque de grip dans la partie finale de l’accélération donc nous avons encore ces deux problèmes, mais c’est normal d’avoir des problèmes en compétition.  Vous devez développer pas à pas tous les domaines de la moto et essayer de gagner. Nous avons quelques idées pour résoudre ces problèmes mais pour le moment, nous devons gérer les deux plus gros changements des nouvelles règles, c’est à dire les nouveau pneus et le software. Nous sommes actuellement concentrés là-dessus et après ça, nous reviendrons sur les problèmes que nous avons eu. »

Quelle importance à l’aérodynamique?

Gigi Dall’Igna: « Je pense que l’aérodynamique est un domaine auquel nous n’avons pas beaucoup pensé au cours des années précédentes. J’aimerais me concentrer dessus et je suis plutôt satisfait des améliorations que nus avons faites durant cette année. Je pense que nous sommes presque arrivés au réglage final donc je ne m’attends pas à ce que nous augmentions les ailerons dans le futur. Peut-être peut-on les adapter aux tracés.  Quoi qu’il en soit, ce sont de petits détails mais pas grand-chose. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de