Valence – Test IRTA : Marc Marquez, premier et déjà très rapide en Michelin.



Premier à tomber en piste le mardi mais surtout premier au classement final des tests IRTA post-Grand Prix de Valence, Marc Marquez n’attache pas trop d’importance à ses performances, tant la marge de progression est grande.

Pourtant, malgré une la nouvelle électronique 2016, son meilleur chrono de 1.31.060 n’est qu’à une demi-seconde de son temps en qualification. Ce qui correspond grosso-modo à la demi-seconde par rapport aux logiciels usine, comme quoi les pneus Michelin sont déjà dans les temps des Bridgestone.

Marc Marquez: « Les chronos et les classements de ce test ne sont pas importants, parce que nous avons vu qu’il y avait beaucoup de marge d’amélioration. Je pense nous avons tous beaucoup de travail à faire avec la nouvelle électronique, parce que elle est très différente de ce que nous avions auparavant. Aujourd’hui, nous avons passé la journée entière à analyser le nouveau logiciel de Magneti Marelli. La zone que nous devons améliorer le plus sont les sorties de virage, plutôt que le frein moteur et l’anti-wheelie où je n’ai pas senti beaucoup de différence bien que nous utilisions toujours une configuration très basique. Nous essayons beaucoup de choses et le problème est que c’est un processus très lent pour trouver une bonne base. Après chaque run de 5 tours, vous passez beaucoup de temps dans le garage à attendre avant de ressortir. Nous avons aussi essayé le nouveau moteur, bien qu’il y ait toujours beaucoup de choses à régler et que nous devions d’abord nous concentrer sur l’électronique avant de l’étudier correctement. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de