Tests à Jerez : Marc Marquez débroussaille le terrain!



Du 25 au 27 novemebre, le HRC participe durant trois jours aux derniers tests de l’année 2015 à Jerez.

La tâche semble énorme puisque Marc Marquez doit composer avec une piste froide, une nouvelle électronique, de nouveaux pneus et un nouveau moteur.

L’écart des chronos avec celui réalisé sur le circuit andalou cette année en qualification (1.38.300), peut sembler grand… et il est grand!

La route est donc encore longue avant de pouvoir réaliser une performance équivalente, et il est évident que, pour le moment, un seul mot semble à l’ordre du jour du HRC; travailler!

Jour 1 : 1.39.92, 65 tours.

Marc Marquez: « Chaque fois que nous prenons la piste, c’est intéressant parce que nous essayons beaucoup de choses, à commencer par le logiciel comme point de référence ainsi que les pneus Michelin pour lesquels comprendre la limite est une tâche ardue. Nous avons fait quelques tours pour comprendre des choses et nous avons aussi essayé le nouveau moteur qui semble similaire à Valence, mais nous devons encore accomplir plus de tours pour mieux faire fonctionner l’électronique, puisqu’il est difficile de comprendre son vrai caractère jusqu’à ce que nous ayons réglé celle-ci. L’électronique n’est toujours pas stable et si nous avons fait des progrès, il est clair qu’elle est certainement un cran derrière le logiciel Honda que nous avons utilisé. Mais nous savons qu’elle ne sera pas équivalente donc nous devons trouver un moyen pour fonctionner avec elle, particulièrement en ce qui concerne le frein- moteur et le contrôle de traction. »

Jour 2 : 1.39.57, 58 tours.

Marc Marquez: « Aujourd’hui, je me suis  concentré principalement sur le logiciel Magneti Marelli et le nouveau moteur. Il est clair que nous avons besoin d’une cartographie différente le moteur de 2016 par rapport au 2015 puisqu’ils ont des caractères complètement différents, donc nous avons décidé de travailler davantage sur la version 2016. Peut-être que demain nous travaillerons sur le moteur 2015, mais nous devrons voir. Cela prend beaucoup de temps de travailler sur la nouvelle électronique pour changer des choses et ceci augmente le temps passé au box, mais nous sommes toujours loin de tirer le meilleur parti de ce logiciel. Le moteur de l’année dernière était plus agressif en haut et maintenant nous avons plus de puissance dans les régimes inférieurs mais ce n’est pas encore clair de trouver la meilleure façon de délivrer le couple et nous devons trouver le meilleur équilibre. Nous n’avons pas beaucoup travailler sur les pneus aujourd’hui et le pneu avant est toujours difficile à comprendre, mais nous savons que Michelin travaille dur. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de