Aleix Espargaró: "En 2016, je veux faire ce qu'a fait Iannone cette année "



Le pilote MotoGP espagnol Aleix Espargaró (Suzuki ECSTAR) s’est fixé un objectif pour 2016: « faire ce qu’a fait Andrea Iannone sur la Ducati cette année ».

C’est à dire être le plus rapide après les deux Yamaha et les deux Honda officielles.

Le plus âgé des frères Espargaró est convaincu que « si Suzuki intègre toutes les améliorations promises pour la saison prochaine », lui et son coéquipier Maverick Viñales se battront « pour les cinquième et sixième places au championnat » et ainsi imiter Iannone,« qui a fait une saison exceptionnelle en se battant pour les podiums. »

En ce sens, le Catalan pense que le changement de règle pour l’année prochaine les favorisera: « Lors des derniers essais à Valence, nous avons essayé la nouvelle électronique et les nouveaux pneus Michelin, et nous avons fini juste à un dixième de Marc (Márquez), et ceci même s’il nous manquait le nouveau moteur et la nouvelle transmission. Aussi, à la fois Maverick, comme Suzuki et moi, sommes très heureux. »

Aleix Espargaro explique ce regain de performance avant tout grâce à l’électronique 2016: « J’ai parlé à Marc (Marquez) et Jorge (Lorenzo) à ce sujet et c’est comme si les MotoGP avaient régressé de 5 ou 6 ans. L’électronique devient maintenant beaucoup plus fondamentale. Pour Honda et Yamaha, c’est une régression, mais pour nous, c’est positif, car elle est un peu mieux que ce que nous avions avant. »

Cela ne peut que motiver le pilote de Granollers qui n’est guère content de ses résultats en 2015: « Je ne suis pas du tout satisfait de la onzième position finale. A Barcelone, je suis tombé alors que j’étais 4ème, en Italie, je me suis fait sortir, et en France le moteur a cassé. Trop de zéros qui m’ont pénalisé et la moto n’a pas évolué comme prévu au cours de l’année. »

Blessé, Aleix Espargaro n’a pas pu participé aux derniers tests menés Sepang par tout le team Suzuki, pilotes d’essais compris, mais les propos de son coéquipier le conforteront sans doute dans son optimisme.

Maverick Viñales: « Ces deux journées ont été très intenses; nous avons essayé beaucoup de choses et je suis content car j’ai pu essayé l’électronique 2016. Le premier contact a été positif et me laisse penser qu’elle  a un grand potentiel, mais nous avons encore beaucoup de choses à travailler et il y a de la marge pour améliorer. Je suis aussi heureux car j’ai pu essayé la boite seamless; nous l’attendions et ma première impression est très positive. La piste n’était pas très propre, ce qui a fait que je n’ai pas pu attaquer vraiment très fort, mais pour le team, le test a été bon. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de