Valentino Rossi au Ranch : une star peut en cacher une autre!



Bien sûr, il y a le nonuple champion du monde, la star incontestée du MotoGP, qui draine des millions de fans derrière lui et qui, encore aujourd’hui, est au sommet de son art. 

Mais celui-ci a suffisamment fait parlé de lui ces derniers temps pour que nous ne nous appesantissions pas davantage sur le sujet…

Il y a aussi l’homme d’affaires qui, derrière les vitres miroirs de son quartier général de Tavullia, gère le merchandising de Dani Pedrosa, des frères Marquez, Scott Redding, Cal Crutchlow, Pol Espargarò, Jack Miller, Alvaro Bautista, Bradley Smith, Maverick Vinales, Romano Fenati, Jonas Folger, Nicolò Antonelli et même Kevin Schwantz, pour ne parler que des pilotes de Grand Prix. Le sujet, plus financier qu’humain, n’est toutefois pas très excitant, comme en témoigne l’accord non dénoncé entre Valentino Rossi et Marc Marquez; ce dernier recevra donc son demi-million d’euros de royalties, comme d’habitude, et quoi que ressente le champion italien.

Enfin, il y a le passionné de pilotage et de camaraderie, le propriétaire du ranch, et c’est celui-là qui nous intéresse aujourd’hui. Les roulages sur la piste sont toujours très médiatisés mais, ce qui l’est moins et qui est plus révélateur, ce sont les installations spartiates qui bordent le circuit; principalement une ancienne maison traditionnelle de la région, laissée volontairement dans son état, avec juste un endroit pour laisser les motos, une table recouverte d’une toile cirée, un poste de radio datant de 10 ans et une vieille cheminée.

Le multimillionnaire italien aurait bien sûr pu en faire un lieu aussi ostentatoire qu’un club house de golf, ou un endroit aussi dénué d’âme que le Ranch de Colin Edwards. Mais non, la vieille pierre est belle comme cela, et ses murs décrépis abritent les motos et les combinaisons comme chez tout un chacun. A travers les puissantes photos de Raffaele Paolucci pour Ridersmag, on perçoit presque l’odeur du cuir qui sèche dans la chaleur de cette région située à la frontière de l’Emilie-Romagne et des Marches…

Incontestablement, l’authenticité est au rendez-vous dès lors que Valentino Rossi met un pied au Ranch; peu importe le côté matériel, le propos est juste de partager un bon moment avec des amis, en toute simplicité.
Savoir aller à l’essentiel en abandonnant les artifices de la société de consommation, quand on est une star, n’est pas sans nous en rappeler une autre, également amoureuse des motos et qui avait abandonné en son temps les paillettes d’Holywood; il y a sans nul doute un côté Steve Mc Queen, chez Valentino Rossi!

Crédit photo: Raffaele Paolucci

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires