Cal Crutchlow décrit une super relation avec Christophe Bourguignon, moins avec la RCV



Avec la huitième place du Championnat du Monde MotoGP et seulement 125 points, Cal Crutchlow n’a pas connu sa meilleure saison.

Fraîchement débarqué de chez Ducati, le pilote LCR débutait pourta,nt bien le championnat avec un podium et un dépassement légendaire sur Iannone dès le troisième Grand Prix en Argentine.

Pourtant, dès la France, les choses se compliquaient pour le Britannique qui enchainait trois abandons.

Bien entendu, avec une nouvelle machine et un nouveau team, il fallait s’attendre à une saison de transition mais si, comme il l’a déclaré à Superbike Planet, la relation avec LCR et Christophe Bourguignon s’est plutôt bien déroulée, il n’en a pas vraiment été de même pour sa relation avec sa machine.

« J’ai travaillé pendant des années avec Daniele Romagnoli. En fait, pendant toutes mes années en MotoGP. Nous avons obtenu d’excellents résultats chez Yamaha. Ceux chez Ducati n’étaient pas trop mauvais – sur le papier ce ne sont pas les meilleurs, mais vu la machine avec laquelle nous roulions à l’époque, en fait, ils ne sont pas si mauvais que ça. Et puis, j’ai commencé à travailler avec Christophe Bourguignon. C’était un grand changement. Mais au final, notre relation est très bonne. C’est difficile d’apprendre à connaître votre chef mécanicien en trois séances d’essais. Je savais qu’avec Daniele, j’avais un grand chef mécanicien, mais il m’a fallu un an pour apprendre à le connaître. Et je pense qu’au final, avec Beefy, il a probablement fallu quelques courses, mais j’avais compris qu’il connaissait très bien le package Honda parce qu’il est là depuis très longtemps. Mais le package de cette année, en tant que tel, n’était pas celui auquel il était habitué et celui auquel je m’attendais. Pour être honnête, je pense que c’était aussi le cas pour Honda. Je pense que normalement, la moto est un peu plus facile que celle de cette saison. C’était un défi pour Marc, Dani et Scott, et donc pour moi aussi.
Mais le plus grand changement a certainement été de comprendre la moto, vraiment, parce que celles contre lesquelles je me suis battu pendant plusieurs années ne ressemblaient vraiment pas à celle que j’ai du piloter sur le circuit, si vous voyez ce que je veux dire. C’est comme ça, je pense qu’il est de notoriété publique que la moto 2015 n’était pas facile. Mais chez Honda, de leur côté, ils ont fait ce qu’ils pouvaient avec. Ils ont travaillé très, très dur, parce que je pense que ça n’a pas été facile avec trois ou quatre gars qui donnaient des informations, en disant: « Nous avons besoin de cela, nous avons besoin de cela, nous avons besoin de cela ». Ce n’est pas facile, il ne suffit pas d’y penser la nuit, surtout quand leurs moteurs ont été scellés en début d’année ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
5 mois il y a

I feel like I’ve come all the way here, but I don’t regret the moment I came back. I’ve learned a lot of knowledge. I’m so happy to know useful information메이저사이트