Del Torchio, le patron de Ducati ne veut pas (encore) entendre parler de divorce avec Valentino Rossi



Jusqu’à présent, Ducati n’avait pas encore donné sa position officielle après les paroles incendiaires de Valentino Rossi à son encontre.

C’est maintenant chose faite puisque Gabriele Del Torchio, le boss de Borgo Panigale, vient de sortir de son mutisme en accordant une interview à la Repubblica de Bologne.  

Si Del Torchio ne veut pas entendre parler de divorce, pour le moment, il commence tout de même par déclarer que le contrat de Rossi n’est pas le seul à arriver à son terme en fin de saison.

Mais en bref, il maintient sa confiance en tout le monde, équipe technique et pilote mais, à ce stade de la saison, a-t-il réellement d’autres choix ?

Comment remplacer Preziosi ? Comment se séparer de Rossi ? Voilà deux questions qui ont dû lui passer par la tête, mais nul doute que celle à laquelle il a répondu est plutôt celle-ci : Comment sauver ce qui peut encore l’être ? Et la réponse ne peut être que celle-ci…améliorer la moto, et vite, et obtenir quelque chose avec Rossi avant son départ.

De cette manière, tout le monde pourra sortir de ce mariage la tête haute… et lui sauver la sienne face à Audi ???   

Gabriele Del Torchio : « L’année prochaine, il n’y a pas que le contrat de Rossi qui arrive à terme, c’est aussi le cas pour de nombreux pilotes de premier ordre. Pour l’instant c’est prématuré de parler de divorce, à la fin de la saison, chacun fera son évaluation.

Son contrat expire en fin d’année et avant ça, il y a 17 autres courses. Nous continuons à avoir confiance en lui et dans le travail de l’ingénieur Preziosi. Nous ne sommes qu’au début de la saison et je suis certain que Valentino va surmonter cette épreuve. Pour dire la vérité, lorsque vous courrez pour une marque historique, comme Ducati, vous devez accepter qu’il puisse y avoir de la joie et l’amertume, et au Qatar il y avait de l’amertume.

Les travaux des ingénieurs prennent du temps et nous devons maintenant travailler sur l’amélioration de la moto.

Nicky a réalisé un bon résultat, mais ce n’est certainement pas ce que nous voulons, nous courrons pour gagner.

Au moins, nous vivons toujours sous le même toit, nous faisons des motos et il est pilote, ce sont deux métiers différents ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : la Repubblica

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de