Bradley Smith et Xavier Simeon doivent limiter les dégâts en attendant les évolutions de la Mistral



Bradley Smith et Xavier Simeon ont connu des fortunes diverses au Qatar mais si le pilote belge n’avait commis une erreur en début de course, il aurait, comme Bradley Smith, joué le top10.

Et justement, ce top10, c’est certainement le niveau actuel de la Mistral610. Alors, en attendant des évolutions qui devraient arriver pour Estoril ou Le Mans, Smith et Simeon vont devoir faire le gros dos et limiter les dégâts.     

Bradley Smith : « Nous savions, après les derniers tests hivernaux à Jerez, que ça allait être difficile ici au Qatar et c’est exactement ce qui est arrivé. Il y a beaucoup de points positifs à retirer de ce week-end dont sept points au championnat du monde. Nous ne sommes pas aussi loin que ce que nous aurions pu être et nous avons deux semaines avant la prochaine manche à Jerez, avec beaucoup d’idées et certains éléments à construire.

Nous espérons être en mesure de mener des tests le mois prochain, soit après les Grands Prix à Estoril ou au Mans. Jusque-là, nous essayerons de limiter les dégâts et nous avons deux objectifs simples. D’abord, combler l’écart sur le vainqueur de la course, qui était d’environ d’une demi-seconde au tour au Qatar. Deuxièmement, nous devons nous qualifier plus haut sur la grille, au moins sur les trois premières lignes ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de