Philip Island : Cal Crutchlow dans le bon rythme



Lorsque l’équipe LCR Honda est arrivée sur le circuit de Phillip Island pour la seconde journée des essais de pré-saison en Australie, de gros nuages menaçants et une pluie fine laissaient présager qu’il y ait une réelle possibilité que ce jour de tests soit en grande partie gâché comme mercredi. Le ciel s’est ensuite grandement dégagé dans l’après-midi, permettant à la piste de sécher. Cal Crutchlow a ainsi pu couvrir quelques tours sur le très rapide tracé qui borde l’océan.

La configuration de cette piste avec ses longues courbes rapides a toujours représenté un challenge de taille pour les manufacturiers pneumatiques, et avec Michelin comme nouveau fournisseur de pneus, le Britannique de 30 ans et le reste du plateau MotoGP ont eu la possibilité de travailler avec diverses options de gommes aujourd’hui sur le sec afin d’évoquer leur ressenti sur les pneumatiques avec lesquels ils évolueront lors de la saison à venir.

Le natif de Coventry a consacré la majeure partie de ce jeudi à optimiser les réglages du châssis de sa RC213V en plus de poursuivre sa compréhension de la nouvelle centrale électronique unique. Beaucoup de pilotes ont aligné des chronos particulièrement rapides en toute fin de journée, et Cal Crutchlow a mis à profit la mise au point satisfaisante de sa machine pour conclure ce deuxième jour d’essais australiens avec un impressionnant cinquième chrono (1’29.671).

Les tests sur le circuit de Phillip Island prendront fin vendredi avant que les acteurs du MotoGP ne se rendent au Qatar début mars pour l’ultime séance d’essais de pré-saison.

Cal Crutchlow #35 – 5ème (1’29.671) : “Cette journée aura de nouveau été difficile car nous n’avons pu effectuer qu’un nombre limité de tours, mais l’équipe a abattu un bon travail sur la fin car nous avons été en mesure de gérer la situation et de donner le meilleur de ce que nous avons pu. J’ai multiplié les solutions de réglages pour m’assurer de pouvoir aligner des chronos “moyens” tout en sachant que nous pouvions faire preuve de rapidité lorsque nous en avions besoin. C’est plutôt bon signe car nous n’avons jamais été à la limite de nos possibilités.”
“Nous devons maintenant procéder scrupuleusement à l’analyse de toutes les données emmagasinées ce jeudi, et bien évidemment à celles que nous enregistrerons demain, car lorsque nous quitterons ces essais ici à Phillip Island, toutes ces informations seront primordiales pour le Qatar où nous procéderons à de nouveaux tests avant de disputer le premier Grand Prix de la saison.”

“Nous devons à présent nous focaliser méticuleusement sur certains domaines parce qu’à l’heure actuelle nous connaissons des difficultés avec l’électronique afin de trouver une bonne balance avec la moto. Cependant, nous utilisions toujours le moteur 2015 aujourd’hui et il se peut que les choses tournent légèrement en notre faveur au Qatar quand nous pourrons rouler avec une version un peu plus évoluée.”

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de