Philip Island, Michelin : Valentino Rossi oscille entre compliments et réserves



Si depuis Sepang, les pneus Michelin ont fait l’objet d’éloges de la part des pilotes MotoGP, depuis Philip Island, les gommes françaises font également l’objet de quelques réserves.

En effet, du côté de chez Ducati, deux pilotes ont déplorés un manque de qualité sur certaines gommes misent à leur disposition.

C’est le cas de Dovizioso qui a dû composer avec deux pneus non pas défectueux mais de moindre qualité et de Barbera qui, de son côté, se plaignait d’une gomme arrière.

Chez Yamaha, même son de cloche chez Valentino Rossi même si, de son côté, il a bien entendu réitérer sa confiance au manufacturier.

« Hier, j’ai souffert d’un problème similaire à celui de Dovizioso, mais ça ne m’était jamais arrivé auparavant, que ce soit à Valence ou à Sepang. De ce point de vue-là, Bridgestone était à un très bon niveau, vous pouviez utiliser 100 pneus et 99, voire tous, étaient de qualité égale. J’entends que d’autres pilotes ont eu des problèmes, mais pour le moment nous devons attendre et faire confiance à Michelin ».

Il ne fait aucun doute que de son côté, Michelin souffrira certainement tout au long de la saison de la comparaison avec Bridgestone jusqu’à ce que le paddock oublie le souvenir du géant japonais de la gomme.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de