Aprilia travaille sur son avenir. Bradl et Bautista l'ont découvert au Qatar!



Certains l’avaient rêvé et après le départ de Gigi Dall’Igna, certains en avaient douté mais cette fois c’est fait et c’est officiel, l’Aprillia RS-GP est bel et bien prête à prendre la route avec Stefan  Bradl et Alvaro Bautista.

Certes, la machine avait déjà connu un déverminage avec Mike Di Meglio en Arargon mais cette fois, c‘est à un tout autre test qu’elle a été soumise puisque Noale lui a offert trois jours de rêves, à Losail, en compagnie de ses pilotes officiels.

Comme d’habitude, les pilotes se sont dits satisfaits des premières impressions offertes par leur compagne de route.

Quant à nous, nous attendrons bien entendu d’avoir quelques chronos à notre disposition avant de nous prononcer.

Et ça tombe plutôt bien puisque les 2 et 4 mars, l’Aprilia RS-GP retrouvera la piste de Losail pour les derniers tests officiels de la présaison.    

 

Romano Albesiano: « Après le shakedown d’Aragon avec les pilotes d’essai, Alvaro et Stefan ont commencé à en apprendre davantage sur la nouvelle Aprilia RS-GP au Qatar. Ce fût trois journées de travail intense et très positives. Nous ramenons un grand nombre d’informations, quelques problèmes de jeunesse à résoudre, mais surtout, la confirmation que la nouvelle moto a un comportement dynamique significativement meilleur que la moto 2015. Un parcours de développement important nous attend mais nous sommes convaincus que ce sera une saison qui ira crescendo et qui nous amènera vers un niveau décidément intéressant».

Alvaro Bautista: « Durant ces trois jours, nous avons découvert la nouvelle moto, nous avons travaillé beaucoup, avec de nombreuses sorties courtes vu que c’était le premier véritable test avec la RS-GP 2016. Il est évident que nous ne sommes pas à 100%, mais le point de départ est très bon, je pense que notre niveau actuel est déjà similaire à celui de la fin de 2015, avec la différence que nous ne sommes qu’au début de l’aventure : nous avons une grande place pour le développement alors qu’avec la vieille moto, nous étions arrivés à la limite. Nous devons corriger beaucoup de choses mais je suis très heureux du travail effectué par Aprilia. Lors du prochain test, j’espère que je pourrai commencer à établir les bases pour la nouvelle saison ».

Stefan Bradl : « Le test a été très important, la première impression était vraiment bonne. J’ai senti une différence importante avec la vieille moto, nous sommes dans la bonne direction. En ce moment mon sentiment est bon, même si nous nous attendons à beaucoup de travail avant que nous puissions nous dire satisfaits. C’était prévisible, c’est un tout nouveau et très difficile projet, mais on peut vraiment dire que nous sommes partis du bon pied ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de