Qatar, Moto2, QP : Folger fête comme il se doit son arrivée chez Dynavolt !



Au moment de s’élancer pour les qualifications de ce premier Grand Prix de l’année, on pouvait identifier trois hommes forts, Tom Lüthi, Jonas Folger et Sam Lowes. Le suisse s’étant adjugé la première séance d’essais libres, l’allemand la seconde et le britannique la dernière.

Derrière, on pouvait trouver quelques challengers comme par exemple Rins, Zarco ou même Morbidelli ou Schrötter à qui la Kalex semble plutôt bien convenir.

Malheureusement pour Lüthi, il passait carrément à côté de sa qualification et laissait la place libre pour que les deux autres s’expliquent.

Et c’est effectivement ce qui s’est passé puisqu’au final, c’est moins d’un dixième, 72 millièmes exactement, qui sépare Jonas Folger, le poleman et Sam Lowes son dauphin.

C’est une sacrée performance de l’allemand puisqu’on rappelle qu’il s’est isolé en tête dès la septième minute.

Rins, troisième, s’est éliminé de la course à la pole en chutant lourdement à 20 minutes du terme. L’Espagnol repartait malgré tout pour boucler deux tours mais on se doute que la moto ne pouvait être parfaite après un tel passage à l’essorage.

Comme hier et avant-hier, on a senti qu’il manquait le petit truc en plus pour Johann Zarco. Toutefois, en concédant 367 millièmes à Folger et en s’adjugeant la quatrième position, le Champion du Monde limite bien la casse.

C’est aussi le cas de Franco Morbidelli qui, en prenant la cinquième position, s’offre une belle place sur la ligne mais aussi dans le garage VDS où son équipier, Alex Marquez, doit se contenter d’une très décevante treizième position.

La concurrence est donc rude chez VDS mais elle l’est également chez Dynavolt où Cortese, sixième, est une nouvelle fois battu par son équipier et poleman, Jonas Folger.

Baldassarri est septième mais a lourdement chuté. Il a été emmené en ambulance même si, au final, la blessure ne semblait pas si grave. L’italien devance Schrötter, Nakagami et Lüthi.

Danny Kent signe la meilleure performance des rookies avec la onzième position, soit 11 de mieux que son équipier, Miguel Oliveira et 15 de mieux que Marini.

Xavier Siméon, en difficulté depuis le début du week-end, termine finalement à la vingt et unième position à 1,686 de la pole. Le Belge améliore ses performances et a même mené la séance pendant quelques secondes. Toutefois, le chemin vers le sommet semble encore long. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook         

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de