Argentine, MotoGP, Q2 : Marquez, Rossi, Lorenzo…la dream team aux commandes !



On savait que cette année, les différents records de la piste ne seraient pas battus lors des qualifications du Grand Prix d’Argentine et ils ne l’ont pas été, on va donc s’épargner le rappel des chronos de référence du Rio Hondo pour nous concentrer sur une qualification qui a tenu toutes ses promesses !

On commencera en soulignant la magnifique performance de Marc Marquez qui, dès son premier tour lancé fixait un standard qui allait rester inchangé jusqu’à la fin de la session.

En effet, l’Espagnol se lançait d’entrée dans un « flying lap », comme ils disent sur motogp.com et réussissait à passer sous la barre des 1.40 avec un chrono de 1.39.411.

Derrière, on notait la chute de Cal Crutchlow, au virage 1 et une première hiérarchie semblait se dégager avec Iannone, Dovizioso en première ligne, Lorenzo et Pedrosa dans le top 5 tandis que Rossi s’établissait à la huitième position.

Mais c’était sans compter sur le dernier tour du premier run de Valentino Rossi qu’il concluait avec un cinglant 1.39.988.

Du coup, l’italien remontait à la seconde place en devenant le deuxième homme du weekend à passer sous la barre des 1.40.

Le deuxième run était lancé et si rien ne changeait pour Lorenzo, Dovizioso et Pedrosa venaient jouer avec la première ligne sans pour autant dégager le vétéran de la saison de sa seconde place.

Il a fallu attendre le troisième run du Champion du Monde pour le voir se mêler à la bagarre pour la première ligne en venant chasser Rossi de la seconde position.

Toutefois, dans la foulée Rossi reprenait son bien en signant un tour en 1.39.786. Il accuse donc un retard de 375 millièmes sur Marquez mais en possède 158 d’avance sur Lorenzo.

Derrière, on retrouve Pedrosa à 6 dixièmes, Dovizioso à 787 millièmes, Andrea Iannone à 861 millièmes et Maverick Viñales à 964.

Au-delà de la septième place, tout le monde se situe au-delà de la seconde d’écart avec Hector Barbera à la huitième place.

On notera la décevante prestation d’Aleix Espargaro, onzième et de Bradley Smith douzième et une fois de plus parti à la faute.

Nous avons donc une première ligne de rêve avec comme nos confrères de motogp.com l’ont rappelé, Marquez en pole mais auteur de deux chutes, Lorenzo troisième avec une chute et Rossi second sans chute…des détails qui ont probablement une certaine importance.

Enfin, on terminera ce résumé en soulignant l’énorme bronca des supporteurs argentins, entièrement dévoués au Dottore et qui ont entamé des chants tels des fans de football.

Les fans de foot ont ceci de dérangeant qu’ils peuvent parfois être grossiers en sifflant des champions mais on leur laissera le fait que lorsqu’il s’agit de mettre de l’ambiance, ils savent parfois y faire !

Stay tuned !       

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de