Michelin gate : Marquez, Rossi et Lorenzo voient leur option s'envoler



Si au Qatar, Rossi et Marquez avaient fait l’expérience de la gomme la plus dure en course, ils ont compris que la plus tendre pouvait leur permettre d’aller jusqu’au bout de la course avec un degré de compétitivité encore très intéressant.

Du coup, à l’instar de Lorenzo, ils ont préparé la course avec l’option la plus tendre, in casu la medium.

Malheureusement en Argentine, il se fait que comme à Sepang avec Loris Baz, l’enveloppe Michelin a connu quelques petits soucis et a littéralement éclaté sous les fesses de Scott Redding.

Une fois de plus on se félicite que le pilote n’ait rien mais en revanche, par mesure de sécurité, Michelin pourrait décider de retirer cette fameuse gomme médium.

Bardaf c’est l’embardée ! Voilà la tactique de Rossi et de Marquez mais également de la quasi-totalité du plateau qui vole à l’eau !

Bien entendu, en conférence de presse, les pilotes ont été interrogés sur ce problème et, comme vous le lirez, ils le prennent tous avec une certaine philosophie même si chez Lorenzo, on peut sentir une pointe d’inquiétude qui, par ailleurs, nous semble plus que naturelle puisqu’à 300 km/h, perdre un des deux pneus est toujours quelque peu fâcheux !      

Marc Marquez : « M’échapper demain sera difficile même si je me sens assez bien. Le problème est que je suis à l’aise avec la gomme médium. Hier, je n’arrivais pas à utiliser la dure, aujourd’hui ça a été un peu mieux mais pas beaucoup. Nous verrons si c’est possible d’utiliser la médium ou si Michelin considère qu’il est plus prudent de l’éviter ».

Valentino Rossi : « Nous devons comprendre ce que décide du Michelin, mais je pense que pour des raisons de sécurité  le gomme moyenne sera retirée. Ce n’est bien entendu que mon idée et la réalité pourrait être différente. Ils vont devoir comprendre ce qui est arrivé avec le pneu de Redding. S’il est malgré tout possible d’utiliser le medium, je l’utiliserai, mais si nous sommes forcés d’utiliser le dur, nous le ferons. Nous devons apporter quelques changements au set-up, mais ça dépendra de la décision de Michelin. Avec le dur, nous pouvons encore être compétitifs, mais ce sera un peu plus difficile ! »

Jorge Lorenzo : « la gomme dure glisse un peu plus mais elle peut être utilisée pour disputer la course. Toutefois, ces problèmes des pneus Michelin ne nous rendent pas tranquilles. Ils doivent travailler pour essayer de les résoudre. J’espère que ça n’arrivera plus ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de