Mardi Frenchie : GP d'Argentine



Le mardi, c’est frenchie ! Retour sur les performances des pilotes français à l’issue du Grand Prix d’Argentine 2016, disputé sur l’Autodromo Termas de Rio Hondo.

Loris Baz (MotoGP) : abandon

Immense déception pour le pilote Avintia Racing. Parti 13ème, il réalise une remontée digne de ce nom pour se retrouver dans la roue de Dani Pedrosa… qui allait ensuite monter sur le podium. Mais le passage aux stands a ruiné ses chances puisque, gêné par un souci à l’arrière de sa seconde Ducati, il doit renoncer à terminer le Grand Prix. Une chose dont il a horreur, et une série de 7 courses sans point à laquelle il va tenter de mettre fin ce week-end aux États-Unis. 

Johann Zarco (Moto2) : 1er

Une épreuve gagnée en véritable patron. Comme à son habitude, Johann n’a pas fait un départ canon. Comme à son habitude, il a ensuite pris le temps nécessaire afin de s’imprégner du rythme de ses adversaires. Et comme à son habitude, il a finalement passé la seconde pour prendre la tête puis le large. Le poulain de Laurent Fellon signe son grand retour et a d’ores et déjà mis derrière lui les déboires du Qatar. Il pourrait bien prendre la tête du classement général à Thomas Luthi dès ce week-end.

Fabio Quartararo (Moto3) : 13ème

Un week-end aux conditions particulières qui se termine avec 3 points marqués. Le bilan peut paraître maigre pour le tricolore, qui faisait partie des candidats au podium, mais signalons que plusieurs protagonistes sont dans le même cas (Niccolo Antonelli 10ème, Enea Bastianini 17ème…). Le nouveau pilote Leopard a besoin d’un déclic pour (re)commencer à briguer la victoire, ce pourquoi il travaille sans relâche. 

Alexis Masbou (Moto3) : 21ème

L’Albigeois n’était pas satisfait à l’arrivée et il y a de quoi : vainqueur d’un Grand Prix en 2014 et un autre en 2015, il se bat actuellement pour entrer dans le top-20. Sa Peugeot semble clairement manquer de puissance, un désavantage considérable dans une catégorie où 28 pilotes se tiennent en 2 secondes aux qualifications. Il termine néanmoins dans la roue de Romano Fenati, à 4 secondes du premier point (marqué par l’allemand Philipp Oettl).

Jules Danilo (Moto3) : 26ème

Auteur d’une entame difficile, le pilote Ongetta a mis trop de temps à trouver le bon rythme et ainsi accrocher le bon wagon. C’est dommage, car les sensations étaient là et sa brillante 11ème place obtenue au Qatar méritait d’être confirmée. Nul doute que cela n’est qu’une question de temps. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de