Austin, Rossi : « je ne suis pas très fort en fin de course »



Ce qui a longtemps été une des forces de Valentino Rossi, c’est sa manière de gérer l’usure de ses pneus et de terminer les courses en boulet de canon.

Mais depuis le début de saison et l’arrivée des gommes Michelin l’Italien semble moins à l’aise.

On se souvient ainsi qu’au Qatar, il ne parvenait jamais à combler les 4 ou 5 dixièmes le séparant des leaders et les choses ne s’amélioraient pas vraiment en Argentine où l’Italien ne pouvait rien faire pour éviter le retour de Viñales et des équipiers Ducati.

Pourtant, il aborde le troisième rendez-vous en occupant la seconde place du Championnat du Monde car au delà de ces petites désillusions il reste que Valentino Rossi est un pilote qui a aussi tours été très régulier.

« Je suis heureux de revenir au Texas et de rouler au COTA. Nous devons travailler dur à Austin parce qu’il est crucial de comprendre rapidement comment la moto, les pneus, l’électronique et la piste fonctionnent ensemble. De plus, en fin de course, je ne suis pas très fort donc nous avons besoin d’améliorer la moto par rapport aux pneus. Historiquement, c’est un circuit difficile pour nous et pour Yamaha, mais l’année dernière je suis monter sur le podium et c’est une fois de plus l’objectif cette saison ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de