Hervé Poncharal : « Je reste persuadé que Tech3 dispose d’une très bonne machine en Moto2 »



Si, au Qatar, les performances des pilotes MotoGP de chez Tech3, ont répondu et ont peut-être même été au-delà des attentes d’Hervé Poncharal, l’histoire est bien différente en Moto2.

Le cas des deux pilotes de l’écurie doivent cependant être distingué et la déception n’est pas tout à fait la même pour l’un et l’autre.

A la base de la déception de Xavier Simeon, on retrouve une erreur technique dont il s’attribuait d’ailleurs l’entière responsabilité. C’est d’autant plus dommage que son rythme de course, comme nous le signalait son team manager, aurait peut-être pu lui permettre de terminer la course devant son équipier.

Du côté de Bradley Smith, la déception vient du fait que l’anglais, dans son propre blog, semblait mettre sa propre « contreperformance » sur le compte de la Mistral610.

Hervé Poncharal : « En Moto2, je dois avouer que la course au Qatar est malgré tout une petite déception. Je cite l’exemple de Cal Crutchlow qui s’est remis en cause pendant tout l’hiver et qui a compris qu’à un moment donné, il faut se focaliser sur la gestion de sa machine et travailler de concert avec son équipe technique, tandis que du côté de Bradley Smith, il continue à peut-être se poser un peu trop de mauvaises questions.

On ne peut pas toujours penser que la technique solutionne tout ! La moto a été développée autour de Bradley et Xavier par rapport aux commentaires techniques qu’ils nous ont transmis et par rapport à leurs désidératas.

C’est donc intéressant d’analyser ce que font des pilotes comme Cal Crutchlow ou bien encore Colin Edwards, dont la motivation reste intacte à 38 ans.

Ils parlent peu, gardent la tête dans le guidon, travaillent avec l’équipe technique et essayent de trouver des solutions sans systématiquement regarder ce qui se passe ailleurs.

Quel que soit le contexte dans lequel on évolue, on a toujours l’impression que l’herbe est plus verte chez le voisin. Et pourtant, quand on a déjà été un peu brouter à côté, on s’aperçoit  que ce n’est pas toujours le cas ! Mais malheureusement on se rend vite compte qu’on a perdu du temps.

Je reste persuadé que nous disposons d’une très bonne machine en Moto2 et que nous avons deux pilotes capables de réaliser de belles performances mais c’est maintenant à eux de nous prouver qu’ils sont des ‘tops pilotes’ en Moto2.

Bradley Smith nous a démontré, la saison dernière, en réalisant trois podiums, qu’il avait les capacités pour jouer devant, alors, c’est à lui de montrer qu’il n’a perdu ni la hargne, ni l’envie pendant l’hiver ».     

Cette semaine a largement été consacrée à Tech3 et à Hervé Poncharal, nous profitons donc de ce dernier article pour le remercier de sa disponibilité et souhaiter, à l’écurie française, une excellente saison 2012.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de