#AmericasGP : l’embrayage, les Michelin et une erreur pour Rossi. Addition salée !



Hier, à Austin, Valentino Rossi semblait bien parti puisque dans son début de premier tour, il donnait l’impression d’une certaine aisance.

Toutefois, dès la première ligne droite, les choses se gâtaient pour l’italien qu’on avait l’impression de voir à l’arrêt.

Il se faisait déposer par Dovizioso, Pedrosa, Espargaro et même Iannone qui commettait toutefois une erreur.

C’est évident qu’à ce moment il y avait un problème sur sa machine

« J’ai brûlé l’embrayage. J’ai pris un bon départ mais à la sortie du virage 11, celui qui mène à la ligne droite opposée, au moment d’ouvrir les gaz j’ai senti la moto glisser ».

Mais si on en croit l’italien, ce problème d’embrayage n’est pas à l’origine de sa chute : « le commissaire avec le drapeau qui donne le feu vert pour le départ a mis beaucoup de temps pour sortir de la piste, mais à ce moment l’embrayage est complètement tiré donc ça ne peut pas avoir créé des problèmes. Ce n’est pas la première fois cette année que nous avons quelques problèmes, peut-être est-ce la faute du nouveau logiciel, de la stratégie de gestion du départ ou du frein moteur.

Ou vous brûler complètement votre embrayage et tu dois abandonner ou une fois refroidi il recommence à fonctionner. J’ai commencé à tourner sans ouvrir tout le gaz et au final, j’arrivais à rester devant et la situation s’améliorait.

Je ne sais pas si j’ai perdu un peu de concentration, ou peut-être que je suis entré dans le deuxième virage quelques mètres trop à l’intérieur: j’ai tapé une bosse et j’ai perdu l’avant. J’ai commis une erreur ».

Une erreur que les Michelin ne pardonnent pas ! « Ces pneus sont très performants et je les apprécie, mais ils ne pardonnent pas quand vous commettez une erreur. Avec les Bridgestone vous ne tombiez presque jamais, au mieux, vous sortiez un peu large, mais avec ceux-ci tout est différent. J’ai déjà chuté 3 fois, c’est à dire autant de fois que la saison dernière et pour Lorenzo c’est la même chose. Ce sera important de travailler sur la moto pour utiliser les Michelin, c’est ça qui fera la différence. A ce moment je ne sais pas ce qui se passera en Europe ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de