Repsol aura-t-il la peau du Grand prix d’Argentine ?



Le projet de loi de nationalisation du groupe pétrolier YPF, la filiale argentine du groupe pétrolier Repsol, sponsor principal du HRC en motoGP, a été adopté mercredi en commission au Sénat argentin, ce qui devrait permettre le vote du texte en séance plénière la semaine prochaine.

La présidente argentine Cristina Fernandez a dévoilé lundi son intention de nationaliser 51% d’YPF, première compagnie pétrolière du pays.

Ce projet n’a pas manqué de susciter les plus vives critiques de la part de la communauté internationale.

Les Etats-Unis ont ainsi déclaré, mercredi, que le projet de nationalisation était une « évolution négative » et se sont dits très préoccupés.

L’Espagne devrait pour sa part demander à l’Union européenne de saisir l’Organisation mondiale du commerce (OMC) afin que soit ouverte une procédure contre l’Argentine.

Et du côté de la Dorna, la situation suscite également quelques inquiétudes puisqu’il n’est pas certain que Repsol Honda acceptera de participer au Grand Prix d’Argentine qui, comme on le sait, devrait faire partie des nouveaux circuits empruntés par le championnat du monde MotoGP !

A ce sujet, Carmelo Ezpeleta a déclaré, lors d’une interview accordée à radio Catalunya : « Si Repsol me dit quelque chose à ce sujet, j’y réfléchirai, mais je doute qu’ils me diront que nous n’allons pas en Argentine.

Tous les contrats sont assujettis à des circonstances politiques. Nous n’allons pas faire un Grand Prix si tout le monde n’est pas d’accord et nous ne nous rendrons pas sur un circuit qui pose problème à un de nos sponsors ».

Voilà qui pourrait faire l’affaire d’un des circuits espagnols en balance.

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Le nouvel observateur et As

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de