Maverick Viñales se sépare d'Aki Ajo



Présenté par Valentino Rossi comme l’un de ces pilotes « qui ont quelque chose en plus », Maverick Viñales n’a pas encore fait de choix quant à son avenir en catégorie MotoGP. En revanche, il a d’ores et déjà décidé de qui étudiera ses prochaines offres : ce ne sera plus Aki Ajo.

Le finlandais, à la tête de la structure Ajo Motorsport fondée en 2001, était en charge du prodige de Figueras depuis plusieurs années. Viñales a cependant décidé de s’en séparer il y a quelques jours afin de prendre un nouveau manager, son compatriote Paco Sanchez. Ce-dernier a déjà compté de nombreux pilotes hispaniques parmi ses clients à l’image des frères Espargaro, des anciens champions du monde Moto2 Tito Rabat et Toni Elias ou encore de la nouvelle étoile montante Joan Mir.

Également connu pour ses talents d’avocat, Sanchez est actuellement en train de mener à bien les négociations concernant la rupture du contrat qui liait Ajo à Viñales. Les procédures devant se poursuivre jusqu’au mois de mai, il faudra obligatoirement patienter (au moins) quelques semaines avant de connaître la prochaine destination du pilote Suzuki.

L’avenir de Maverick, auteur du meilleur résultat de sa carrière à Austin (4ème), est au coeur des discussions du paddock. La firme d’Hamamatsu souhaiterait le garder dans ses rangs mais il serait par ailleurs courtisé par d’autres équipes. Parmi elles, Yamaha serait sur le coup afin de lui proposer une place dans son box officiel aux côtés de Valentino Rossi. Aux dernières nouvelles, le team Honda Repsol ne serait pas non plus contre l’idée de voir l’une de ses machines coiffée du numéro 25. Le futur de Viñales semble donc plus que jamais lié aux décisions que vont prendre ses compatriotes, notamment un Jorge Lorenzo dont les chances de prolongation chez Yamaha s’amenuisent « à chaque jour qui passe ». 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de