[Exclusif] Hervé Poncharal voit en Jonas Folger un potentiel remplaçant de Smith



Alors que la saison bat désormais son plein, que Bradley Smith a d’ores et déjà annoncé qu’en 2017 il défendrait les couleurs de KTM et que rien n’est encore acquis pour Pol Espargaro, nous avons demandé à Hervé Poncharal qui il verrait bien s’installer sur la selle d’une de ses M1.

Et ils sont plusieurs à entrer en lice mais entre ceux qui ont d’ores et déjà signé pour une marque (Lowes et Aprilia), ceux qui ne veulent discuter qu’avec une usine (Alex Rins) ou ceux qui ont déjà une préférence (Johann Zarco et Suzuki) ils ne sont pas nombreux à pouvoir relever le défi du junior team de Yamaha.

Hervé Poncharal : « J’ai vu que Piet Beirer a déclaré que le pilote qui épaulera Smith chez KTM serait un jeune issu du Moto2. Donc, c’est plus ou moins clair que si chez Tech3 on se veut junior team, nous allons nous aussi prendre un jeune qui sort du Moto2. Maintenant, je ne peux pas donner un nom comme ça. Pour l’instant, il y a quatre gars qui se détachent dans la catégorie intermédiaire. Il y a Zarco, Rins, Lowes et puis, juste derrière, il y a un Jonas Folger mais qui souffre en terme de régularité. Ceci dit, le nouveau Marquez ou le nouveau Viñales, je ne le vois pas en Moto2.

Les trois premiers sont des gars hyper performants mais Lowes a signé trois ans chez Gresini pour être les deux prochaines années chez Aprilia donc il est intouchable. Rins, pour l’instant, il privilégie un guidon full usine comme Marquez et Viñales donc pour l’instant, on ne peut pas lui parler. Zarco a confirmé hier à la « Sunday Ride Classic » qu’il avait un accord pour effectuer des tests avec Suzuki et que si ces tests se passaient bien il ne discuterait avec aucune autre marque.

Alors après, il y a Folger mais s’il a déjà démontré qu’il avait la vitesse, aujourd’hui, il n’a pas encore prouvé sa régularité. Il est passé au travers de son weekend au Texas, il est tombé alors qu’il était seul au Qatar. C’est un gars très intéressant, avec du potentiel mais on va attendre car à l’heure actuelle, miser sur Jonas c’est encore un gros risque.

Au niveau de son management, il a signé avec Wasserman Media Group qui représente aussi les intérêts de Smith ou Crutchlow donc je les connais très très bien. Je leur ai fait passer un message qu’ils ont relayé auprès de Folger et dans lequel je dis en substance que c’est une année cruciale pour lui car où il démontre qu’il peut être régulier où il reste pilote Moto2 pour toujours avec peut-être un jour une opportunité pour passer en catégorie reine mais pas dans une écurie qui l’amènera vers une usine. Il a besoin d’une saison à la Zarco au cours de laquelle il va scorer partout et dans toutes les conditions. Mais pour le moment, quand on regarde son championnat 2015 et le début 2016, c’est encore beaucoup trop en dent de scie ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de