#SpanishGP, Rossi : « si on arrive à trois dans le dernier virage, le 4ème peut gagner »



Personne ne s’y attendait et visiblement même pas lui pourtant, aujourd’hui, à Jerez, Valentino Rossi a fait plus qu’être simplement compétitif.

En effet, l’italien a montré, sur les terres de ses rivaux, qu’il était important de ne pas l’enterrer trop tôt dans la lutte pour le titre.

« L’adrénaline de la pole est toujours un sentiment agréable, comme être capable de battre Lorenzo et Marquez. Cependant, à la fin, cela signifie juste avoir quelques mètres d’avantage, la différence c’est le rythme que vous pouvez tenir en course qui fera la différence. Aujourd’hui, Lorenzo avait quelque chose en plus sur le rythme et demain, il va essayer de s’échapper. Le premier objectif est de le suivre. Ensuite, il y a Marquez, qui a des caractéristiques différentes et sera prêt pour le final. Je me sens plus rapide, plus que l’an dernier et surtout, nous trois, nous avons un avantage majeur sur tous les autres.

Pour les pneus, le choix est encore ouvert, surtout à l’avant. Ce n’est pas tellement une question de set-up mais plutôt de feeling. J’ai essayé la dure et elle pourrait avoir des avantages sur la distance de la course surtout si les températures sont plus élevées qu’aujourd’hui ».

Et puis Rossi ne serait pas Rossi, s’il n’avait pas terminé sur une petite touche d’humour lorsqu’on lui a demandé ce qui se passerait s’ils arrivaient à trois dans le dernier virage.

« Ce serait formidable et je pense que le quatrième aurait de fortes chances de l’emporter (rires) ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de