Les 19h30 de PHP : Inoxydable Rossi



Voilà près de vingt ans qu’il règne sur les Grand Prix et sa soif de victoires est intacte.

Dimanche à Jerez, le maître italien a donné une nouvelle fois la leçon a ses grands rivaux espagnols.

Se remettre d’un échec en frappant fort, voilà la méthode Rossi ! Après le fiasco d’Austin il y a quinze jours où il était tombé dès le début de course, Rossi a effectué à Jerez une véritable démonstration de force sur les terres mêmes de Marc Marquez et Jorge Lorenzo. Après avoir signé la pole position, il réalisa le holeshot et mena la course de bout en bout, ne laissant à Lorenzo le droit de rêver que l’espace d’un instant au deuxième tour du Grand Prix.

En maître tacticien, Valentino Rossi sait parfaitement l’impact d’une victoire au Grand Prix d’Espagne à Jerez, qui a toujours été traditionnellement considéré comme le véritable coup d’envoi de la saison : « Quand on est fort à Jerez, ça veut dire qu’on peut être ensuite compétitif sur tous les autres circuits européens », a-t-il d’ailleurs lancé après son triomphe, en guise d’avertissement à ses adversaires.

Voilà ses rivaux prévenus, il faudra encore compter avec lui cette saison. A 37 ans, Rossi reste au sommet de son art. Son immense expérience, sa science de la course et son talent sont intacts et compensent aisément le poids des ans : « C’est sûr que c’était plus facile de gagner des courses il y a vingt ans », plaisantait-il à sa descente du podium dimanche. « Aujourd’hui, il me faut plus d’entraînement. Mais je me sens parfaitement capable de piloter une MotoGP au moins jusqu’à 40 ans, ce n’est qu’une question de motivation. »

Et côté motivation, Valentino Rossi n’en manque pas ! Battu l’an dernier par Jorge Lorenzo lors de l’ultime Grand Prix de la saison dans la conquête d’une nouvelle couronne mondiale, Valentino Rossi n’a pas abdiqué. Et connaissant le personnage, il est facile d’imaginer qu’il est aujourd’hui animé par une énorme envie de revanche. Pour se donner les moyens d’y parvenir, il s’est empressé de prolonger son contrat avec l’usine Yamaha pour deux saisons supplémentaires (jusqu’en 2018). La marque japonaise va sans doute concentrer tous ses efforts sur son leader italien, d’autant que son coéquipier Jorge Lorenzo a annoncé qu’il quitterait Yamaha en fin de saison pour rejoindre Ducati.

Rassuré sur son avenir, Valentino Rossi peut maintenant envisager d’être l’homme de tous les records. Sur le circuit de Jerez, la star italienne a signé son 113e succès en Grand Prix et n’est plus qu’à neuf unités du record absolu de victoires détenu par Giacomo Agostini.

Ce record mythique qu’on disait inaccessible il y a quelques saisons encore est aujourd’hui à sa portée. D’autant que Valentino Rossi a toujours rêver d’effacer son légendaire compatriote des tablettes des Grand Prix.

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de