Moto3-Moto2 : un chemin escarpé pour les derniers promus



Ils sont quatre, quatre pilotes (cinq avec Vazquez, convalescent et forfait) à être passés de la catégorie Moto3 à celle de la Moto2 entre novembre 2015 et aujourd’hui. Quatre, c’est aussi le nombre de Grands Prix disputés jusqu’à présent : le moment de faire un bilan sur leurs débuts.

Danny Kent (14ème – 10 pts) :

Champion du Monde Moto3 en titre, le britannique n’a pas tardé à s’illustrer en terminant 6ème de l’épreuve d’ouverture au Qatar. Multipliant les erreurs (3 résultats blancs dont 2 abandons), il n’a pas encore confirmé mais l’équipe Leopard reste néanmoins ambitieuse à son sujet. La vitesse est là, il lui faut désormais poursuivre son apprentissage et trouver la sagesse nécessaire afin de ne pas brûler les étapes.

Miguel Oliveira (19ème – 5 pts) :

Son coéquipier (et ex-rival pour la couronne jusqu’à il y a 6 mois) a lui aussi fait des pirouettes dans les bacs à graviers. Le portugais, 11ème à Losail, s’est toujours battu pour les points mais ne les a glané qu’au Qatar. Au Circuit Permanent de Jerez, il était en route pour obtenir une superbe 6ème place avant de chuter à quelques kilomètres du drapeau à damiers.

Isaac Viñales (24ème – 3 pts) :

Au départ de ses premiers Grands Prix à 16 ans, il a effectué 4 saisons complètes en Mondial Moto3. Passé de la FTR-Honda Ongetta à la KTM du Calvo Team, avant de terminer chez Laglisse au guidon d’une Husqvarna, l’espagnol n’est jamais parvenu à percer (à l’inverse de son cousin Maverick). À l’arrivée, seulement 4 podiums et pas une victoire, bien qu’il en soit passé à 10 millièmes au Mugello (2014).

À 22 ans, il peine à prendre ses marques en catégorie Moto2. Relégué dans les profondeurs du classement aux qualifications, IV32 a dû attendre Jerez et ses 9 abandons pour entrer dans le top-15. Soulignons néanmoins que le pilote Tech3 a constamment été meilleur en course que le samedi, que ce soit au Qatar (de 26e à 19e), en Argentine (de 27e à 24e), aux États-Unis (de 25e à 18e) ou en Espagne (de 23e à 13e).

Alessandro Tonucci (28ème – 0 pt) :

Espoir de la moto italienne, il n’a pas non plus été en mesure de concrétiser dans la petite catégorie. Près de 90 départs et seulement 86 points marqués pour l’enfant de Fano, auteur d’un unique podium dans sa carrière sur la piste de Motegi (2012) où il réalisait également le meilleur tour. La Tasca Racing Scuderia lui a néanmoins fait confiance pour 2016 et ce n’est (pour l’instant) pas une réussite : le transalpin a franchi l’arrivée bon dernier à Termas de Rio Hondo, Austin et Jerez.

Le cinquième homme, Efren Vazquez, est pour le moment hors course suite à une lourde blessure intervenue lors des essais du troisième Grand Prix. Déjà en proie à de grandes difficultés au guidon de la seule Suter du plateau (de plus un ancien modèle), il est pour l’instant forfait et ne sait pas quand il reviendra. Un entretien avec lui est actuellement en cours de préparation.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de