Alex Crivillé et Franco Uncini, nouvelles « MotoGP Legends »



Le MotoGP Hall of Fame, sorte de musée rendant hommage à la gloire passée des légendes du MotoGP, s’agrandit. La Dorna nous apprend en effet via un communiqué qu’Alex Crivillé et Franco Uncini vont prochainement intégrer le célèbre temple de la renommée des Grands Prix.

De Barry Sheene à Marco Simoncelli en passant par Angel Nieto, Mick Doohan et même Casey Stoner, ils sont aujourd’hui 22 pilotes à en faire partie. Pour avoir eux aussi marqué, à leur manière, l’Histoire du Championnat du Monde de Vitesse Moto, deux nouveaux noms seront bientôt ajoutés à la liste.

 

Dernier italien avant Rossi

Né en mars 1955, Franco Uncini fait ses débuts internationaux chez Yamaha au cours de la saison 1976. Il ne tarde pas à s’y illustrer, montant notamment sur 2 podiums en catégorie 350cc, avant de signer Harley Davidson pour 1977. Un changement de monture décisif qui lui permet de gagner ses premières courses chez les 250cc, mais il doit ensuite revenir vers une japonaise suite à un problème d’ordre relationnel avec son coéquipier Walter Villa.

Parvenu en catégorie reine en 1979, il décide de s’y consacrer exclusivement au guidon d’une Suzuki qu’il ne lâchera plus. Fort de 5 succès, il décroche le titre de Champion du Monde 500cc au terme de la saison 1982, succédant ainsi à son compatriote Marco Lucchinelli. En juin 1983, une terrible chute suivie d’un contact avec la machine de Wayne Gardner plonge l’italien dans le coma.

Malgré son retour aux affaires, Uncini ne parviendra jamais à retrouver son niveau d’antan. Il met un terme à sa carrière à Misano, devant son public, le 1er septembre 1985. Il est néanmoins toujours actif dans le monde de la moto puisque responsable de la sécurité au sein de la Fédération Internationale de Motocyclisme. Il sera intronisé en septembre à l’occasion du Grand Prix de Saint-Marin.

 

Le premier espagnol

Alex Crivillé voit également le jour au mois de mars, mais en 1970. Après avoir fait ses armes chez les 80cc, il grimpe en 125cc et empoche la couronne en 1989 au guidon de sa célèbre Cobas-Rotax. Malgré 2 saisons en demi-teinte en 250cc, il accède à la catégorie reine en 1992 et y restera 10 années, toutes passées sur une Honda NSR 500.

Le 27 juin 1992, il devient à Assen (Pays-Bas) le premier espagnol à remporter un Grand Prix 500cc. Bien qu’aux avant-postes, Crivillé bute sur un certain Mick Doohan qui s’offre 5 sacres consécutifs entre 1994 et 1998. Contraint à prendre sa retraite sur blessure en 1999, l’australien laisse alors à son rival ce qui apparaît comme l’une de ses dernières opportunités de couronnement.

Alex ne passera pas à côté de sa chance : vainqueur de 6 des 16 manches, il s’adjuge le titre mondial suprême en 1999. Il quittera les Grands Prix 2 ans plus tard, gravé à jamais sur les tablettes comme le premier espagnol à avoir gagné une course et un championnat en 500cc. L’intronisation du héros catalan aura lieu au mois de juin, en marge de l’épreuve de Barcelone.

 

Ces deux entrées porteront au nombre de 24 les pilotes présents au sein du Hall of Fame : 6 américains (Eddie Lawson, Freddie Spencer, Kenny Roberts, Kevin Schwantz, Nicky Hayden, Wayne Rainey) ; 6 britanniques (Barry Sheene, Geoff Duke, Jim Redman né à Londres bien que rhodésien, John Surtees, Mike Hailwood, Phil Read) ; 4 italiens (Carlo Ubbiali, Franco Uncini, Giacomo Agostini, Marco Simoncelli) ; 3 australiens (Casey Stoner, Mick Doohan, Wayne Gardner) ; 2 espagnols (Alex Crivillé, Angel Nieto) ; 1 allemand (Anton Mang) ; 1 finlandais (Jarno Saarinen) & 1 japonais (Daijiro Kato).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de