Le 12h30 des Français au Mans #4 : Mike di Meglio (2008)



Le Mans va accueillir le Grand Prix de France Moto pour la 29ème fois de son Histoire. Cinq tricolores se sont déjà imposés sur le Circuit Bugatti, des succès que nous vous présentons chronologiquement jusqu’à jeudi.

Aujourd’hui, coup d’oeil sur la victoire de Mike di Meglio en 2008.

 

Pour sa 6ème saison consécutive en Mondial 125cc, le toulousain a obtenu la confiance de la structure Ajo Motorsport. S’il a déjà gagné une (sensationnelle !) course en 2005 àIstanbul (Turquie), Mike n’est pas encore parvenu à percer dans la catégorie. L’année 2008 est présentée comme l’une de ses ultimes chances.

Et cette année commence plutôt bien : 4 fois dans le top-10 en 4 Grands Prix, le français a retrouvé début mai les joies du podium à Shangai (Chine) derrière un certain Andrea Iannone. La prochaine destination prévue au calendrier n’est autre que Le Mans, lieu où il avait brillé en 2005 avec une 4ème place.

Qualifié 6ème, Di Meglio est mêlé à la bagarre pour la victoire dans un groupe où les 10 premiers se tiennent en 2 bonnes secondes. Sous une pluie battante (12 abandons), la course est arrêtée pour qu’un second départ soit donné : est planifié un sprint de 5 tours.

 

Le déclic

Cette « Race 2 » tourne au désavantage de certains des favoris : Joan Olive (leader au drapeau rouge) manque son envol, tandis que le hongrois Gabor Talmacsi et l’espagnol Esteve Rabat partent à la faute. Porté par la foule, Mike est alors à la lutte pour le succès face à au britannique Bradley Smith. Au guidon de sa Derbi, le français s’empare du commandement dans l’avant-dernière boucle ; il en restera propriétaire jusqu’au drapeau à damiers.

Vingt-neuf ans après Patrick Fernandez, Mike di Meglio fait à nouveau résonner la Marseillaise sur le Circuit Bugatti. Premier succès tricolore en France au XXIe siècle ; auparavant Olivier Jacque n’en était pas pas loin, de même qu’Arnaud Vincent et Randy de Puniet. Tout un symbole pour le n°63, puisqu’il s’agit de la 63ème victoire française en championnat du monde.

De ce triomphe en naîtront 3 autres acquis en Catalogne, en Allemagne et en Australie. Le Toulousain décrochera la couronne à Phillip Island avant de rejoindre le Mapfre Aspar Team en 250cc.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de