#FrenchGP, Moto3 : et de deux pour Binder



Sur la lancée de son exploit espagnol, Brad Binder a enchaîné avec une nouvelle victoire sur le Circuit Bugatti du Mans. Il triomphe notamment de Romano Fenati et Jorge Navarro, qui s’affirment comme ses principaux rivaux pour le titre Moto3.

Parti depuis la pôle position, Niccolo Antonelli se fait rapidement déborder par la KTM de Brad Binder. Ce-dernier essaie immédiatement de s’échapper, mais derrière la résistance s’organise et revient dans sa roue. Près de 11 pilotes forment ce qui sera le premier peloton de tête.

Parmi eux, Romano Fenati est celui qui se met le plus en évidence. Incisif, le protégé de Valentino Rossi engage la lutte pour la première place face à Binder, avec les coéquipiers Jorge Navarro et Aron Canet (Estrella Galicia) en embuscade.

À une quinzaine de tours de l’arrivée, ce groupe de 4 prend ses distances avec le reste de la meute de poursuivants menée par Fabio Quartararo. Une seconde d’écart, puis deux et bientôt trois : le trou est fait et sera définitif.

À la fin du 23ème des 24 tours, Binder se porte à l’intérieur de Fenati pour s’emparer des commandes. Collé à sa roue, l’italien cherche l’ouverture mais son rival sud-africain ferme toutes les portes : indéboulonnable, Brad Binder remporte son 2ème GP consécutif après celui d’Espagne. Navarro s’offre un 3ème podium en 5 courses, tandis que le rookie Aron Canet (4ème) enregistre le meilleur résultat de sa carrière malgré un contact avec son coéquipier dans le dernier virage.

 

Derrière, Nicolo Bulega gagne le combat du second groupe juste devant Fabio Quartararo. Déçu, le français peut néanmoins s’estimer heureux car il n’avait plus fait aussi bien depuis Silverstone fin août 2015. Antonelli termine 8ème, devancé par le jeune Andrea Migno mais devançant le tchèque Jakub Kornfeil auteur d’un tout-droit. Onzième, le belge Livio Loi est aux portes d’un top-10 clôturé par Andrea Locatelli.

Jules Danilo n’a malheureusement pas vu la fin du premier tour : au virage du musée, le tricolore a été victime de la fougue du tchèque Karel Hanika. Immense déception pour Danilo puisqu’en 4 Grands Prix de France, il n’a encore jamais rallié l’arrivée. Les espoirs de points d’Alexis Masbou (19ème) n’ont pas été récompensés bien qu’il termine devant son teammate chez Peugeot, le britannique John McPhee. Enzo Boulom a abandonné.

Adam Norrodin a chuté au premier passage de la Dunlop, de même que l’allemand Philipp Oettl quelques minutes plus tard. Darryn Binder et Hiroki Ono les ont également imité. Deux hommes sont passés par les stands suite à un départ volé : le prodigieux rookie Joan Mir, coéquipier de Quartararo, ainsi que l’argentin Gabriel Rodrigo. 

Au classement général, Binder conforte sa place de leader du mondial avec désormais 24 points d’avance sur Navarro. Troisième, Fenati est déjà à 35 unités alors que son coéquipier Bulega (4ème) a plus de 2 Grands Prix de retard. Absent car blessé, le transalpin Enea Bastianini (+73) est le grand perdant du week-end.


Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de