L'essentiel du GP de France 2016



Le soleil se couche sur le Circuit Bugatti du Mans, théâtre de la 5ème épreuve du Championnat du Monde de Vitesse Moto 2016. De la victoire de Jorge Lorenzo à la chute de Johann Zarco, voici l’essentiel à retenir de l’étape française du calendrier.

MotoGP :

Jorge Lorenzo fait la meilleure opération du week-end : pole position, record du circuit, victoire et prise de la tête du Mondial. Il n’y a rien à redire, l’espagnol était tout simplement l’homme fort de la catégorie.

-Second, Valentino Rossi assure le doublé Yamaha au terme d’une course mouvementée. Parti 7ème et gêné dans les premiers kilomètres, l’italien a ensuite doublé un à un ses concurrents avant de s’offrir Marc Marquez et Andrea Dovizioso sous les cris d’une foule acquise à sa cause.

Marquez, justement, est le grand perdant du GP. Le pilote Honda a chuté à l’entrée du virage n°5, une faute en parfaite synchronisation avec celle de Dovizioso positionné quelques mètres devant lui. Il sauve les points de la 13ème place mais pas son statut de n°1 du général.

-Des événements qui profitent à Maverick Vinales (3ème), monté sur son premier podium en catégorie reine. C’est également le premier du constructeur Suzuki depuis celui obtenu par Loris Capirossi à Brno (République-Tchèque) en 2008. Dani Pedrosa (4ème) échoue au pied de l’estrade.

-De nombreuses autres chutes à signaler : Andrea Iannone, Bradley Smith, Cal Crutchlow, Scott Redding […] Tout comme en Argentine, ils n’étaient que 13 à l’arrivée. Loris Baz a passé le drapeau à damiers en 12ème position.

 

Moto2 :

-Intouchable, Alex Rins remporte sa 2ème victoire de la saison. Profitant de la contre-performance du britannique Sam Lowes (6ème), il s’empare par la même occasion des commandes du classement provisoire.

-Second podium en 2016 pour l’italien Simone Corsi, qui confirme son retour aux avant-postes après une année 2015 en demi-teinte. Troisième, le suisse Thomas Luthi marque de gros points.

-Des points, c’est justement ce qu’il manque à Johann Zarco ce soir : le français a chuté et enregistre son premier résultat blanc depuis Phillip Island 2014. À 31 longueurs de Rins, il n’a désormais plus le droit à l’erreur.

-Plusieurs pilotes ont des raisons d’être heureux en quittant Le Mans. C’est le cas de Franco Morbidelli (4ème, comme à Jerez), Takaaki Nakagami (5ème, meilleure place de la saison), Axel Pons (7ème, meilleur résultat égalé de sa carrière Moto2) ou encore Miguel Oliveira (9ème, premier top-10 dans la catégorie).

 

Moto 3 :

-Pour 99 millièmes, Brad Binder s’impose pour la 2ème fois consécutive (et de sa carrière) au terme d’une belle lutte face à 3 vaillants adversaires. Il compte désormais 24 points d’avance sur Jorge Navarro et 35 sur Romano Fenati.

-Les 2 hommes complètent le podium à ses côtés, formant ainsi le trio provisoirement engagé dans la quête de la couronne mondiale. Quatrième, le jeune (16 ans !) rookie Aron Canet s’affirme quant à lui comme l’une des révélations de ce début de saison.

-Sixième place pour Fabio Quartararo juste derrière Nicolo Bulega, lui aussi âgé de 16 ans. Le français était déçu mais il en termine enfin avec les mésaventures et rentre dans le top-10, son premier depuis Silverstone fin août 2015. Score vierge à l’arrivée pour Alexis Masbou (19ème) et Enzo Boulom (abandon).

 

Pour le reste & pour aller plus loin, débriefing prévu dans nos colonnes tout au long de la semaine qui arrive (ou relecture de nos résumés respectifs que vous trouverez en hyperliens dans l’article). Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de