Hervé Poncharal : digestion et indigestion. Yamaha et Honda. Crutchlow et Espargaro



Après une course au mans où nous avons vu des Honda factory et satellites de nouveau en difficulté nous avons également vu un regain significatif de forme des Yamaha Tech3.

Pol Espargaro et Smith décrochaient leur meilleure qualification de l’année et Pol confortait une fois de plus son statut de meilleur privé.

Un beau pas en avant que nous avons essayé de comprendre en compagnie de Hervé Poncharal.

GPi : Le but de la nouvelle règlementation était de réduire l’écart entre les privés et les factory. Pour vous ça a été largement mieux au Mans mais pour les Honda ! On ne va même pas parler de Miller ou Rabat qui sont des cas particuliers, mais Cal Crutchlow, il a cinq points !

H.P. Oui mais pourquoi ? Ce n’est pas parce qu’il manque de performance, il était devant Dani [Pedrosa] avant de chuter. Il y a eu beaucoup de chutes. Il y a eu Iannone, Bradley Smith, les deux VDS, Dovizioso, Marquez, Hernandez…

Mais c’est vrai que si on devait faire le bilan aujourd’hui, il a terminé une course. A Jerez, il était onzième !

Pourquoi ? Je ne sais pas ! Comme Marquez l’a dit, la Honda n’a pas l’air facile et lorsque tu manques d’accélération, tu essayes de te refaire sur les freinages et quand tu te refais sur les freinages, parfois tu perds l’avant.

Maintenant, que la Honda ne soit pas une machine facile et vraiment performante cette saison, il suffit d’écouter ce qu’en disent Marquez et Pedrosa.

Et malheureusement, quand, comme Cal, tu es à la recherche de résultats et de performances et que tu les veux tout de suite, tu pousses encore plus mais tu tombes aussi encore plus. On parle des cercles vertueux mais il y a aussi les cercles vicieux. Aujourd’hui, Cal est pris dans une spirale compliquée parce qu’il a 30 ans, bientôt 31, il y a plein de jeunes qui arrivent et qui poussent. Il doit faire des résultats pour conserver sa place et c’est très compliqué de gérer ça de manière sereine.

Cal est quelqu’un qui n’est pas calme. Il n’a jamais été serein. Après je ne sais pas quoi te dire parce que c’est un gars que j’aime bien et quand tu aimes bien quelqu’un et que ça ne va pas pour lui, tu n’as pas envie de lui mettre la tête sous l’eau.

GPi : De ton côté, on a noté une nette amélioration !

H.P. : De mon côté, je suis content que nos pilotes aient démontré que les Yamaha privées fonctionnent. On a fait quatre et six aux essais, ce qui est la traduction réelle de la performance de notre package. Après, en course, un tas de paramètres interviennent et pas plus tard que dimanche, on a vu un Pol encore un peu nerveux. Il a commis quelques petites erreurs, deux trois gouttes d’eau. Mais en revanche, il était très très proche de la première ligne, il a été rapide dans tous les essais libres. Il a bénéficié de quelques chutes mais il termine cinquième après avoir passé la Suzuki de son frère. On est encore premier indépendant et on aurait même pu faire un et deux puisque Smith avait presque 15 secondes d’avance sur Petrucci. Il a essayé de revenir sur Pol alors qu’il n’avait qu’à terminer la course.Ca arrive mais c’est dommage.

GPi : Expliques-tu ce regain de forme par une meilleure gestion des paramètres « électronique et pneus » ?

H.P. : Oui, clairement ! Au Mans, il y a carrément eu un gros pas en avant. Tu n’as qu’à voir tous les essais. Bradley a été beaucoup mieux qu’il ne l’a jamais été, c’était sa meilleure qualif et de loin. Il était en sixième position avant sa chute, ça aurait été sa meilleure course et de loin. Michelin a amené de nouveaux produits, notamment au niveau du pneu arrière, qui étaient superbes et qui ont fait le bonheur de tout le monde…en tout cas Pol et Lorenzo en ont beaucoup parlé. Et au niveau de l’électronique, petit à petit l’oiseau fait son nid. Lorenzo a fait péter le record du circuit en qualif, ce qui prouve que les Michelin et l’électronique unique ça marche.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de