#ItalianGP, Lorenzo : « prendre la roue, c’est comme copier les devoirs à l’école »



A la fin de la qualifiation, la première question posée à Jorge Lorenzo ne concernait pas sa cinquième place mais bien la première de Rossi.

Et, on ne pouvait y couper, à la méthode utilisée par Rossi pour arriver à ses fins, c’est-à-dire en se calant dans la roue de Maverick Viñales.

« Maverick a toujours été un grand fan de Valentino, donc ce petit jeu de prise de roue ne m’émerveille pas. Mais c’est une chose légitime, ce n’est pas interdit, et ils ont bien fait. Ça procure un avantage et c’était une grande stratégie qui a permis à Rossi de largement s’améliorer. Pour moi, cela n’a pas d’importance, moi, en tant que pilote, je préfère tracer ma propre route.

Iannone a utilisé la même technique mais il a été constant tout le week-end. Je suis content pour lui qu’il soit en première ligne, cette fois si le mérite parce qu’il a été très rapide. En Australie il s’était amélioré de trois ou quatre dixièmes en prenant mon sillage, mais ici il a toujours été rapide.

J’aurais peut-être pu améliorer mon chrono en suivant quelqu’un mais cela dépend de la façon dont vous utilisé cette technique. Il y a des pilotes qui l’exploitent pour améliorer, en attendant derrière et puis en suivant un pilote. Personnellement, tant que je roule, j’utiliserai toujours mon propre chemin. Sinon, c’est un peu comme copier les devoirs à l’école ».

Quoi qu’il en soit, tout ça n’est finalement qu’une place sur la grille et en s’élançant de la cinquième place, Jorge Lorenzo peut encore se mêler à la lutte pour la victoire.

Toutefois, comme il le répétait en fin de journée, pour cela il devra encore progresser.  

« Ce week-end nous n’avons pas trouvé un set-up qui me permette d’être à l’aise, surtout au freinage. Je freine très tôt et je perds pas mal de temps. Nous avons essayé beaucoup de réglages et ceux de vendredi étaient les meilleurs, si bien que nous les avons repris pour les qualifications. J’ai fait de mon mieux mais ça n’a pas été suffisant pour être en première ligne. Quoi qu’il arrive, nous essayerons autre chose lors du warm-up afin de voir si nous pouvons progresser sur les freinages et mieux nous préparer pour la course. Sinon, je crois que nous serons 4 ou 5 pilotes à jouer la victoire parce que nous avons un rythme similaire. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de