Les fans de Rossi bientôt punis ?



Et si la traditionnelle venue des milliers de supporters de Valentino Rossi au pied des podiums italiens, comme ce fut le cas au Mugello il y a quelques jours, était en passe d’être interdite ? Selon nos confrères de Sportyou, l’idée serait étudiée par la Dorna.

Firma espagnole détentrice des droits commerciaux et de télévision du Championnat du Monde MotoGP, la Dorna Sports s’inquiète des rassemblements ayant lieu à la fin des Grands Prix, notamment ceux disputés de l’autre côté des Alpes au Mugello et à Misano.

Depuis plusieurs années, les tifosis (majoritairement acquis à la cause de Rossi) sont autorisés à rentrer sur la piste afin d’acclamer les protagonistes de l’événement une fois le drapeau à damiers abaissé. Cela donne généralement des images spectaculaires, parfois surréalistes mais surtout uniques dans l’univers de la compétition moto (et du sport en général ?).

Interdire ces concentrations de fans serait actuellement à l’étude dans les coulisses du Mondial, et pour cause : depuis l’affaire du Sepang Clash et l’amplification de la rivalité entre Il Dottore et ses adversaires hispaniques Marc Marquez et Jorge Lorenzo, la Dorna craint qu’un dangereux débordement ne se produise dans la foule. Selon les dirigeants de l’entreprise, la frontière serait infime entre certaines images (par exemple la pendaison d’un mannequin à l’effigie de Marquez) et une menace immédiate envers la sécurité des pilotes.


Avis partagés

Elle serait donc entrée en discussion avec la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme), l’IRTA (International Road racing Team Association) et la MSMA (Motorcycle Sports Manufacturers’ Association) dans le but d’interdire ces rassemblements. Toujours selon la rédaction espagnole, l’idée serait de mettre en place les mêmes procédés que ceux utilisés par la FIFA et l’UEFA (instances mondiales et européennes de Football) afin de « contrôler » le public lors des manifestations.

Le projet est loin de faire l’unanimité au sein de la communauté motarde. L’incompréhension règne face à ces mesures qui, en plus de punir des dizaines de milliers de personnes pour les actes d’une poignée minoritaire, priveraient le sport motocycliste d’une ferveur qui fait sa force et lui offre aujourd’hui une popularité inégalée en près de 70 ans d’existence. D’autres avancent que cette même poignée de fans ne souhaitent pas porter atteinte à l’intégrité physique des pilotes mais seulement les provoquer. En outre, accéder à un contact direct n’est pas chose facile puisque la voie des stands, les équipes et des bâtiments séparent le public du chemin du podium.

Quant à la solution, il serait peut-être plus judicieux de renforcer la sécurité directement sur les lieux (« contrôler le mouvement », préconisent certains) plutôt que de priver les supporters de ce moment de ferveur et d’euphorie, qui fait la beauté du sport tout en leur permettant de voir, entendre et témoigner de leur passion auprès des idoles qu’ils chérissent et pour qui ils ont parcouru des milliers de kilomètres.

Il faudra également méditer sur cela : c’est parfois en posant des interdits à une foule que l’on accroît les risques de la voir s’exaspérer, alors qu’aucun incident n’est pour l’instant à déplorer vis-à-vis des pilotes tandis qu’elle s’autorégule seule (hormis les sifflets, mais cela se produit malheureusement dans la grande majorité des arènes sportives). « Mieux vaut prévenir que guérir » répondrait la Dorna. Affaire à suivre. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de